10:12 TECHNIQUE

Lausanne traitera ses micropolluants dans une nouvelle usine d’ici 5 ans

Teaserbild-Quelle: Bureau Jan Socas Architecte % MAR edt BORIS architecte paysagiste

La Ville de Lausanne va innover dans le traitement de l’eau potable en construisant d’ici 5 ans une nouvelle usine à Saint-Sulpice. La nouvelle unité de production traitera les micropolluants avec des procédés uniques en Suisse.

Ce sera une première en Suisse, voire en Europe. La Ville de Lausanne va construire une nouvelle usine de traitement de l’eau potable à Saint-Sulpice (VD). Elle l’équipera d’une filière unique pour traiter les micropolluants. La Municipalité vient de signer le marché de mise en œuvre du chantier et espère obtenir le permis de construire au début de l’année prochaine.

Le coût de la construction est estimé à 44 millions de francs.  La Ville compte mettre ses nouvelles installations dès 2026. La nouvelle unité de production remplacera l’usine actuelle, en fonction depuis 1971 et qui ne répond plus aux normes de sécurité et de fiabilité. Elle permettra de renforcer la qualité de l’eau au robinet des ménages de la capitale vaudoise. Le Service communal de l’eau a effectué une longue batterie de tests et des pilotes de traitement avant de porter son choix sur des techniques d’abattement des micropolluants totalement innovantes.

Deux bâtiments construits
La nouvelle usine se composera de deux volumes, l’un dévolu au traitement des eaux dans un bâtiment en L, et l’autre intégrant la sous-station électrique des anciennes installations. Entre les deux structures sera aménagé un parvis en pierre naturelle. Les façades seront en béton recouvert de terre crue. L’ensemble sera en outre végétalisé.

Usine eau lausanne 3

Crédit image: Ville de Lausanne

Les anciennes installations, construites en 1971, n’assureront plus à terme un traitement de qualité de l’eau potable.

La capacité nominale de production de la nouvelle usine est estimée à 100'000 mᶟ par jour. Elle assurera la moitié des besoins en eau potable de la région lausannoise pour les 20 prochaines années. L’eau sera produite par une filière multi barrière composée d’un noyau de de traitement central articula autour des différentes étapes d’oxydation avancée, ainsi que d’une absorption des substances nocives par charbon actif. Encore le dixième du début sera traité par nano filtration.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.