08:10 TECHNIQUE

Le Beau-Rivage de Nyon mis sous toit en préservant ses façades

Teaserbild-Quelle: Willy Ingénieurs

L’hôtel Beau-Rivage de Nyon est désormais sous toit. Le chantier de rénovation et d’extension de ce quatre-étoiles se poursuivra encore pendant deux ans. Les travaux ont pu autant que possible sauver les éléments patrimoniaux mis à mal par l’effondrement partiel du bâtiment en 2018.

Beau-Rivage Nyon 3

Crédit image: Willi Ingénieurs

Le béton armé est venu consolider le bâtiment et sa nouvelle extension.

Reconstruire un joyau du patrimoine ne va jamais de soi. Le propriétaire de l’hôtel Beau-Rivage de Nyon en sait quelque chose. La façade du bâtiment s’étant effondrée en 2018, les travaux de rénovation ont donc débouché sur un chantier d’envergure, qui se poursuivra jusqu’en 2023. Le bâtiment est désormais sous toit.

Il faut notamment reconstruire le bâtiment existant et le doter d’une extension en béton armé. La façade côté lac s’étant partiellement effondrée, il a fallu en protéger les éléments patrimoniaux. Les ingénieurs ont veillé à solliciter le moins possible la structure en créant un système porteur indépendant et lié de manière localisée.

Dalles en béton armé
Les planchers du bâtiment de l’hôtel ont été remplacés par des dalles en béton armé. L’extension est également faite des mêmes matériaux, avec une toiture en bois. Les ingénieurs, l’architecte et le maître d’ouvrage ont également fait des relevés pour repérer les variations des murs de la façade pour adapter la disposition des porteurs et des dalles.

Beau-Rivage Nyon 2

Crédit image: Willi Ingénieurs

Joyau de l’hôtellerie nyonnaise, le Beau-Rivage terminera sa rénovation en 2023 après dix ans de tribulations.

Le Beau-Rivage de Nyon est un établissement quatre-étoiles qui, une fois sa rénovation et sa transformation terminées, va offrir 58 chambres. Ses projets architecturaux ont défrayé la chronique de la cité par le passé. Il était notamment question de le doter d’un cube de verre pour remplacer la véranda donnant sur le lac. Finalement, le propriétaire a opté pour une reconstruction pour respecter le permis de construire délivré il y a des années. L’ancien hôtel était en très mauvais état, ce qui explique son effondrement partiel sous l’effet d’intempéries il y a trois ans.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.