10:01 TECHNIQUE

Le parc solaire flottant du lac alpin des Toules va s’agrandir

Teaserbild-Quelle: Christian David, CC_BY-SA_4.0

Installer des centrales solaires en altitude se révèle pertinent avec les premiers résultats de l’exploitation de l’installation flottant sur le lac des Toules, au-dessus de Bourg-Saint-Pierre (VS). Romande Energie veut en tout cas augmenter la capacité de production d’électricité provenant du premier parc photovoltaïque flottant au monde.

Solaire lac des Toules

Crédit image: Christian David, CC_BY-SA_4.0

Le lac des Toules, près de l’entrée nord du tunnel routier du Grand-Saint-Bernard, est doté d’un parc solaire flottant six mois par an.

Mis en service en 2019 à un jet de pierre de l’entrée nord du tunnel du Grand-Saint-Bernard (VS), le premier parc solaire flottant au monde doit pouvoir encourager la construction d’installations similaires dans les Alpes. Romande Energie, qui l’exploite sur le lac des Toules, vient de révéler les résultats de toute une série de tests techniques portant sur la résistance de la centrale aux conditions météorologiques et à l’exploitation de la retenue d’eau. Ces essais sont suffisamment concluants pour envisager d’augmenter la capacité de production.

Pertinence énergétique
La centrale du lac des Toules est composée de 2240 m² de panneaux solaires bifaciaux flottant sur 35 structures. Entre 2013 et 2019, les analyses faites sur place ont montré la pertinence énergétique du projet. La production avait été alors évaluée à 1800 KWh par KWc installé. Les exigences du permis de construire et les contraintes d’une installation de démonstration située plus au sud avaient revu ces attentes à la baisse.

La nature impose sa loi
La centrale solaire a dû relever plusieurs défis depuis sa mise en service. Tout d'abord, les fluctuations du niveau du lac artificiel du fait de l’exploitation du barrage des Toules ont obligé l’installation à s’échouer six mois par année. Ensuite, les tempêtes, l’enneigement et les vents ont aussi réduit la capacité de production d’électricité.

La technique évolue
Malgré ces contraintes, Romande Energie a pris l’option d’augmenter la surface de sa centrale. D’une part pour limiter les zones d’ombre, et d’autre part pour tenir compte de l’évolution de la recherche en matière de photovoltaïque. Grâce aux tests, la production de ce parc solaire situé à 1800 m d’altitude pourrait être 50% supérieure à celle de plaine, estime Romande Energie dans un communiqué.

Paysage alpin à préserver
L’exploitant précise aussi que le développement du solaire dans les Alpes ne doit pas se faire au détriment de la protection du paysage. Il soumet ainsi des projets dans des endroits déjà occupés par une activité humaine, comme en l’occurrence un barrage. Le parc étendu du lac des Toules pourrait entrer en service en 2028, pour occuper le tiers de la surface de la retenue d’eau et produire plus de 22 millions de KWh par an. De nouvelles mesures seront effectuées sur place cette année pour affiner le projet définitif.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Favre SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.