12:12 TECHNIQUE

Pollution et émissions de C02 des engins de chantier surveillées en temps réel

Teaserbild-Quelle: Mammoet

Les engins de chantier lourds sont générateurs de pollutions importantes et dangereuses quand il s'agit de dioxyde de carbone (CO2), oxyde d'azote (NOx) ou ammoniac (NH3). Mammoet, du levage et transport d'objets lourds, vient de mettre au point une technologie capable de pister les émissions de carbone en temps réel. Utile pour les entreprises travaillant dans des espaces clos ou confinés et les autorités de surveillance.

La nouvelle technologie de Mammoet fera ses débuts sur les grues mobiles, avant de s'étendre à d'autres parcs d'équipements.

Crédit image: Mammoet

La nouvelle technologie de Mammoet est testée actuellement aux Pays-Bas. Elle sera commercialisée dès l'année prochaine.

Surveiller en temps réel et avec précision les émissions de dioxyde de carbone, d'oxyde d'azote et d'ammoniac (CO2, NOx et NH3) des engins de chantier, c'est désormais possible. Mammoet, le géant néerlandais spécialisé dans le levage et le transport d'objets lourds, teste actuellement une nouvelle plateforme technologique capable de le faire. Le système doit permettre aux clients de contrôler et anticiper les émissions de carbone résultant de grands projets de transport et de levage de charges lourdes.

Jusqu'à présent, les planificateurs de projets qui cherchent à respecter des réglementations de plus en plus strictes en matière d'émissions ont dû se fier à des estimations globales, établies à partir de la marque et du modèle des équipements concernés et de leur durée d'utilisation. La nouvelle technologie de Mammoet augmente la précision de ces rapports en utilisant les données électroniques des engins sur site.

Contrôle et surveillance
Le système, dont le nom de code est DAISY, transmet les données sur des réseaux mobiles à partir de dispositifs locaux reliés aux systèmes intégrés des grues et des remorques modulaires autopropulsées (SPMT). Ces données peuvent ensuite être consultées depuis n'importe quel endroit dans le monde, ce qui permet également aux autorités de surveillance de disposer d'une piste d'audit claire. 

Le système DAISY est actuellement utilisé aux Pays-Bas pour surveiller les émissions de carbone d'une flotte de grues mobiles.

Crédit image: Mammoet

Dans un premier temps, le système DAISY est intégré aux grues et remorques modulaires autopropulsées... en attendant peut-être qu'il le soit à tous les engins de chantier lourds.

Les sociétés travaillant dans des endroits où les émissions sont strictement réglementées, comme les centres-villes, les tunnels et les installations intérieures, peuvent ainsi minimiser les émissions sur les sites du projet. L'analyse des données permet de découvrir de nouveaux moyens de réduire les activités génératrices de pollution, par exemple en réduisant le temps de marche au ralenti pendant les projets.

En test en Hollande
Le système est testé actuellement aux Pays-Bas pour surveiller les émissions de carbone d'une flotte de grues mobiles. Il est prévu de le déployer sur l'ensemble des projets Mammoet en fonction de la demande des clients au cours de l'année 2023.

Contrat signé avec Vattenfall
Le lancement de DAISY fait suite à l'accord de partenariat récemment annoncé par Mammoet avec la société d'énergie Vattenfall pour développer de nouvelles grues de parcs éoliens alimentées par des sources renouvelables, et à l'achèvement du premier projet de transport lourd au monde réalisé à l'aide d'une combinaison SPMT à entraînement entièrement électrique. 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.