14:48 ARCHITECTURE

Des chercheurs allemands transforment les façades en écosystèmes

Teaserbild-Quelle: Fred Romero, C BY-AS 2.0

La densification urbaine signifie une baisse de la diversité biologique. Pour conjurer le phénomène, des chercheurs allemands proposent d’agir sur les enveloppes des bâtiments en les concevant comme de véritables écosystèmes.

Vue de la façade des tours jumelles végétalisées «Bosco Verticale» à Milan. (Image symbolique).

Crédit image: Fred Romero, C BY-AS 2.0

Le Bosco Verticale de Milan ouvre la voie de la complète végétalisation d'une façade.

L’Université technique de Munich (TUM) se dit convaincue que la nature en ville a des effets positifs sur le bien-être des personnes. Pourtant, la couverture végétale des zones urbaines ne cesse de diminuer sous les coups de la densification croissante.

La TUM répond en affirmant que l’architecture ne peut plus se contenter aujourd'hui de créer des bâtiments qui polluent le moins possible l'environnement. Il faut au contraire développer des modes de construction qui contribuent à la régénération de l'environnement et à la préservation de la biodiversité, tout en favorisant le contact entre l'homme et la nature.

La complexité est l'un des objectifs composant le projet Ecolopes.

Crédit image: Tum Ecolopes

Dans le cadre du projet «Ecolopes» (Ecological envelopes), l’Université technique de Munich préconise d’aller au-delà d’une simple façade végétalisée.

«En général, les architectes ne planifient pas pour la biodiversité. Inversement, les efforts de protection de la nature se concentrent généralement sur les zones non construites de la ville. L'importance de l'architecture pour la création d'une infrastructure verte urbaine est alors ignorée» explique un professeur d'écologie terrestre à la TUM.

Le bâtiment au naturel
C'est précisément là qu'intervient le projet «Ecolopes». Ce programme interdisciplinaire qui a débuté en avril 2021 vise à concevoir et à façonner l'architecture de manière à ce que l'environnement bâti de la ville et la nature, y compris l'homme, puissent évoluer ensemble vers un système nouveau et plus diversifié. Selon les chercheurs, la promotion de la biodiversité doit pour cela devenir un moteur important de la conception architecturale. Mais pour y parvenir, il est nécessaire de modifier les principes actuels et les croyances.

Un projet interdisciplinaire
Pour créer un habitat multi-espèces, les chercheurs munichois proposent de concevoir des bâtiments avec un «Ecolope», une enveloppe de bâtiment qui fonctionne comme un écosystème. Pour étayer leur projet, ils font appel à des connaissances en écologie, en architecture et en conception assistée par ordinateur.

Les enveloppes des bâtiments doivent ainsi être considérées comme un espace architectural d'un genre nouveau, utilisé par une multitude de formes de vie. l'«Ecolope» peut par exemple être une façade ou un toit végétalisé, considéré comme faisant partie de l'écosystème de l'environnement et donc comme un espace commun aux hommes, aux animaux, aux plantes et aux micro-organismes.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

ALBANESE® Baumaterialien AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.