08:03 ARCHITECTURE

Le Burkinabé Diébédo Francis Kéré décroche le Prix Pritzker 2022

Teaserbild-Quelle: Prix Pritzker

Le Prix Pritzker 2022 va pour la première fois en Afrique, et plus précisément au Burkina Faso. L’architecte Diébédo Francis Kéré est ainsi récompensé pour sa démarche basée sur les matériaux locaux et son engagement en faveur des communautés autochtones, dans des régions où l’architecture est souvent absente.

Pritzker 2022 1

Crédit image: Erik-Jan Ouwerkerk

L’école primaire de Gando combine design contemporain avec le souci de répondre d’apporter du confort sans recourir à une climatisation des locaux.


Le jury du Prix Pritzker 2022 a  voulu consacrer le travail d’architecture dans des conditions précaires, et son impact sur les communautés indigènes. L'architecte burkinabé Diébédo Francis Kéré voit aussi son œuvre récompensée de manière prestigieuse. Il se voit aussi reconnaître un engagement social de tous les instants.

« J'espère changer le paradigme, pousser les gens à rêver et à prendre des risques. Ce n'est pas parce que vous êtes riche que vous devez gaspiller du matériel. Ce n'est pas parce que vous êtes pauvre que vous ne devez pas essayer de créer de la qualité, déclare Diébédo Francis Kéré. Tout le monde mérite la qualité, tout le monde mérite le luxe et tout le monde mérite le confort. Nous sommes liés les uns aux autres et les préoccupations en matière de climat, de démocratie et de pénurie nous concernent tous».

Répondre à un climat extrême
Né en 1965 à Gando, au Burkina Faso, et basé à Berlin, en Allemagne, l'architecte connu sous le nom de Francis Kéré donne du pouvoir et transforme les communautés par le biais du processus d'architecture. Grâce à l'utilisation intelligente de matériaux locaux pour se connecter et répondre au climat naturel, il travaille dans des pays marginalisés chargés de contraintes et d'adversité, où l'architecture et les infrastructures sont absentes.

Il construit des institutions scolaires contemporaines, des établissements de santé, des logements professionnels, des bâtiments civiques et des espaces publics, souvent dans des pays où les ressources sont fragiles et où la fraternité est vitale. L'expression de ses œuvres dépasse la valeur du bâtiment lui-même.

Pionnier dans la pénurie
« Francis Kéré est un pionnier de l'architecture - durable pour la terre et ses habitants - dans des pays où la pénurie est extrême, explique le jury. Il est à la fois architecte et serviteur, améliorant la vie et l'expérience d'innombrables citoyens dans une région du monde parfois oubliée.  À travers des bâtiments qui font preuve de beauté, de modestie, d'audace et d'invention, et par l'intégrité de son architecture et de son geste, il défend avec grâce la mission du Prix Pritzker».

L'école primaire de Gando a jeté dès 2001 les bases de la démarche de l’architecte lauréat, à savoir construire une source avec et pour une communauté pour répondre à un besoin essentiel et corriger les inégalités sociales. Sa réponse exigeait une double solution - un design physique et contemporain pour une installation capable de combattre la chaleur extrême et les mauvaises conditions d'éclairage avec des ressources limitées, et une détermination sociale pour surmonter l'incertitude au sein de la communauté.

Prix Pritzker 2022 3

Crédit image: Francis Kéré Architecte

La future Assemblée nationale du Burkina Faso n’a pas encore été construite. Le projet a permis à l’architecte d’obtenir la reconnaissance de son pays d’origine.

L'argile indigène a été enrichie de ciment pour former des briques à masse thermique bioclimatique, retenant l'air plus frais à l'intérieur tout en permettant à la chaleur de s'échapper par un plafond en briques et un large toit surélevé en surplomb, ce qui permet une ventilation sans l'intervention mécanique de la climatisation.

L'impact de son travail dans les écoles primaires et secondaires a catalysé la création de nombreuses institutions, chacune démontrant une sensibilité aux environnements bioclimatiques et à la durabilité propre à la localité,

Reconnaissance nationale
La confiance et l'adhésion de son pays d’origine lui a permis de concevoir le bâtiment de l'Assemblée nationale du Burkina Faso, à Ouagadougou. Le projet ne s’est pas encore réalisé, vu la situation politique du pays. L'architecte a conçu un bâtiment pyramidal en escalier et en treillis, abritant une salle d'assemblée de 127 personnes à l'intérieur, tout en encourageant les congrégations informelles à l'extérieur. Permettant de nouvelles vues, physiquement et métaphoriquement, il s'agit d'une pièce d'un plus grand plan directeur, envisagé pour inclure une flore indigène, des espaces d'exposition, des cours et un monument de mémoire.

Diébédo Francis Kéré a créé une fondation en 1998 pour servir les habitants de sa ville natale à travers le développement de projets, de partenariats et la collecte de fonds. Le lauréat possède également la nationalité allemande.  


Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.