08:05 ARCHITECTURE

Arts et sciences: Novartis innove avec sa façade média à énergie zéro

Teaserbild-Quelle: iart

La société pharmaceutique vient d’inaugurer son nouveau centre de conférence à Bâle, le Pavillon Novartis. Intégrée au bâtiment, sa façade photovoltaïque est composée de 10’680 modules solaires en forme de losanges et de triangles. Sur 1333 m2, ce système marie art et haute technologie.


Epoustouflant de beauté. Le Pavillon Novartis, dans le parc sud du Campus Novartis de Bâle, est ouvert au public depuis quelques jours. Consacré aux sciences pharmaceutiques et à l’avenir du système de santé, ce nouveau bâtiment se veut tout à la fois lieu de rencontre, centre d’exposition, de réunion et d’événements.

Le bâtiment a été conçu par AMDL CIRCLE et l’architecte et designer milanais Michele de Lucchi. La construction a été réalisée en collaboration avec le cabinet d’architectes bâlois Blaser. Le Pavillon a été érigé avec des systèmes et produits aussi durables que possible, que ce soit en termes de méthodes ou de matériaux. L’ensemble de la structure porteuse du Pavillon Novartis a été conçu en bois.

Novartis Pavillon L’installation photovoltaïque a une capacité de 36 kW et comprend 10'680 modules solaires en forme de losanges et de triangles de 10 tailles différentes

Crédit image: Laurits Jensen

L’installation photovoltaïque a une capacité de 36 kW et comprend 10'680 modules solaires en forme de losanges et de triangles de 10 tailles différentes

Le bâtiment est divisé en deux étages: le rez-de-chaussée avec son vaste foyer favorise les rencontres et le dialogue concernant des thématiques d’actualité pour la société. Un vitrage à 360° permet à la lumière naturelle de pénétrer dans l'espace en parfaite continuité avec l'extérieur. La mezzanine, au niveau supérieur, accueille la pièce maîtresse du bâtiment: l’exposition multimédia «Wonders of Medicine».

Voile de cellules photovoltaïques
Avec sa transparence au rez-de-chaussée, l’édifice évoque l’ouverture d’esprit et invite à la découverte grâce à sa façade média à énergie zéro, discrète mais d'une luminosité impressionnante. Cette façade, conçue et réalisée par iart, un studio suisse d’architectures médiatiques, se compose de 10’680 cellules solaires organiques qui alimentent plus de 30’000 LED capables d’afficher textes et images grâce à l’énergie solaire.

La société pharmaceutique vient d’inaugurer son nouveau centre de conférence à Bâle, le Pavillon Novartis.

Crédit image: iart

Le nouveau pavillon se situe sur le campus de Novartis... avec vue sur le Rhin.

L’effet lumineux de la façade est produit par un contraste lumineux minimal avec l’environnement. La lumière ambiante est mesurée en permanence et l’éclairage du bâtiment, légèrement plus intense, est adapté en permanence. Ceci permet de réduire la consommation d’énergie.

Au service de l'art et de la communication
De plus, le toit du Pavillon Novartis peut également être utilisé comme canal de communication et moyen d’expression artistique. Trois modes d’éclairage différents fournissent des informations sur l’entreprise. Les affichages sont axés sur des contenus scientifiques et correspondent aux heures d’ouverture de l’exposition ou d’un événement. En outre, pile au coucher du soleil, la façade média affiche pendant 30 minutes des œuvres d’art conçues spécialement par des vidéastes. Ces œuvres sont elles aussi basées sur les sciences naturelles. 


Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.