10:11 ARCHITECTURE

Le siège genevois de l'ONU se dote d'un nouveau bâtiment durable à toit vert

Teaserbild-Quelle: ONU Genève, Flickr

Le site du Palais des Nations de Genève a donné naissance à un nouvel édifice ultramoderne et conforme aux normes LEED Gold. Le bâtiment peut accueillir 1500 collaborateurs en open space dans des locaux conformes aux objectifs poursuivis par la COP 26 de Glasgow.

Le Palais des Nations subit une cure de jouvence indispensable pour en faire un lieu de travail et de conférence moderne répondant aux normes actuelles de sécurité et d'accessibilité.

Crédit image: ONU Genève, Flickr

Le nouveau bâtiment améliore l'accueil de conférences et l'environnement de travail des Nations Unies à Genève.

Après trois ans de construction, le nouveau bâtiment du siège genevois de l’Organisation des Nations Unies a accueilli les premiers membres de son personnel de l’ONU, en prélude à la rénovation de l’historique Palais construit en 1930 et à l’ouverture de la COP26 à Glasgow. Ce nouvel immeuble peut accueillir 1500 personnes sur une surface de 24'000 m². 

Toit vert et énergie thermique
Le nouveau bâtiment s’appuie sur les dernières exigences en matière de construction écologiques. Il répond notamment à la norme LEED Gold. Il  internationalement reconnue en matière de construction écologique. Il comprend notamment un toit vert pour réduire l'excès de chaleur normalement généré par un bâtiment traditionnel. L’utilisation de l'énergie thermique du lac Léman e refroidit la température intérieure, ce qui génère d’importantes économies de consommation d'électricité. 

Un système automatisé de gestion du bâtiment surveille, contrôle et ajuste les niveaux d'éclairage, la température intérieure et les éléments de protection solaire en fonction de la présence humaine.

Crédit image: ONU Genève, Flickr

Un système automatisé de gestion du bâtiment surveille, contrôle et ajuste les niveaux d'éclairage, la température intérieure et les éléments de protection solaire en fonction de la présence humaine.

Une partie de l'énergie du bâtiment provient de sources renouvelables, notamment de panneaux solaires montés sur le toit. Les hauts plafonds et la lumière naturelle réduisent le besoin d'éclairage artificiel et les coûts énergétiques. De plus un système automatisé de gestion du bâtiment surveille, contrôle et ajuste les niveaux d'éclairage, la température intérieure et les éléments de protection solaire en fonction de la présence humaine, des températures intérieure et extérieure et de l'ensoleillement, à l'aide d'algorithmes prédictifs avancés.

L’ouverture de de nouveau bâtiment permettra aussi de regrouper 900 employés supplémentaires de l'ONU au Palais des Nations. Ce personnel est actuellement réparti sur plusieurs sites à Genève, notamment au Haut-Commissariat aux droits de l'homme, situé au Palais Wilson, et sur le site de Motta.

Construit en 1930, le Palais des Nations est l’objet du plus important programme de rénovation en Europe, avec un coût estimé à 836 millions de francs suisses. La Suisse, comme pays hôte, y contribue par un prêt sans intérêt de 400 millions. Les Nations Unies emploient 3000 personnes à Genève.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.