13:03 DIVERS

Des tombes du début du Moyen Âge découvertes dans le Petit-Bâle

Teaserbild-Quelle: Philippe Saurbeck, Recherche archéologique au sol de Bâle-Ville

Les travaux de construction de l'extension du réseau de chauffage urbain de Bâle-Ville ont permis la découverte de sépultures du Haut Moyen-Age.  Cela en parallèle de fouilles archéologiques prévues dans le même quartier. 


les travaux d'extension du chauffage de la  Wettsteinplatz à  Bâle-Ville réservent de nombreuses surprises en rapport aux découvertes archéologiques effectuées par les experts du secteur.

Crédit image: Philippe Saurbeck, Recherche archéologique au sol de Bâle-Ville

Les travaux d'extension du chauffage de la Wettsteinplatz à Bâle-Ville réservent de nombreuses et belles surprises

Depuis le début des travaux de l’extension du chauffage urbain dans le Petit-Bâle (BS) en juin 2021, plusieurs tombes du début du Moyen Âge ont été découvertes, révèle le canton dans un communiqué. Mais comme toutes ces sépultures ont été plus ou moins perturbées par des interventions récentes, seuls quelques ossements étaient présents dans la plupart des cas.

Le dégagement de la tombe d'une fillette d'environ 12 ans a cependant permis de mettre à jour un nombre extraordinaire d'objets, dont une boucle de sac en fer, une fermeture de ceinture avec des incrustations en or et de nombreuses perles. 

Plus de 350 perles documentées
Pour pouvoir dégager les trouvailles sans contrainte de temps, toute la zone a été extraite en bloc. Les objets ont ainsi pu être documentés et ensuite conservés dans des conditions optimales. A la grande surprise de l'équipe de fouilles, plus de 350 perles de verre et d'ambre ont été découvertes. Ce qui est exceptionnel, ce n'est pas seulement leur grand nombre, mais aussi la diversité fascinante de leurs types, de leurs formes et de leurs couleurs, expliquent les experts.

Fouille de perles provenant d'une tombe près de Wettsteinplatz Bâle-Ville, plus de 350 perles de verre et d'ambre de toutes les formes et grandeurs ont été découvertes.

Crédit image: Philippe Saurbeck, Service archéologique du sol de Bâle-Ville

Plus de 350 bijoux de verre et d'ambre de toutes les formes et grandeurs ont été découvertes.

Des perles segmentées avec des feuilles d'or et d'argent incrustées témoignent notamment d'un savoir-faire particulièrement élevé. Les archéologues supposent que les perles n'ont pas été emportées individuellement dans la tombe, mais qu'elles faisaient peut-être partie d'un collier de perles complexe ou qu'elles constituaient autrefois plusieurs colliers. Il est également possible que certaines perles aient été cousues sur le vêtement ou sur une petite pochette. Grâce aux offrandes, la tombe de la jeune fille peut être datée du VIᵉ siècle.

Selon le communiqué, l'état actuel des travaux donne en outre déjà des indications sur d'autres découvertes funéraires. La découverte et la documentation des tombes du haut Moyen Âge revêtent une importance particulière, car il n'existe aucune source écrite pour cette période. Ces tombes sont donc les seuls témoins de l'occupation du Petit-Bâle à cette époque. 

Une boucle de ceinture en fer faisait également partie des offrandes dans la tombe de la jeune fille.

Crédit image: Philippe Saurbeck, Recherche archéologique au sol de Bâle-Ville

Une boucle de ceinture en fer faisait également partie des offrandes dans la tombe d'une jeune fille.

Outre les vestiges de la tombe, les fouilles menées jusqu'à présent ont également permis de mettre au jour de nombreux vestiges des constructions médiévales et modernes du Petit-Bâle. Ainsi, les fondations de la porte Riehentor, construite au XIIIᵉ siècle dans le cadre des fortifications de la ville, ont pu être mises au jour. La porte et son avant-corps ont été démolis en 1864 dans le cadre de l'extension de la ville.

Selon le canton de Bâle-Ville, divers vestiges de l'approvisionnement en eau de l'époque ont également été mis au jour. Parmi eux, une fontaine à sodas datant probablement du haut Moyen Âge et un canal de la fin de la période qui approvisionnait la population du Petit-Bâle en eau. L'eau provenait de l'étang dit Riehenteich, construit au milieu du XIIIᵉ siècle. Selon le communiqué, le canal servait en premier lieu à alimenter en eau, ou plutôt en énergie hydraulique, les entreprises artisanales et les moulins installés dans le Petit-Bâle. 

Les fouilles ont également mis au jour les restes d'un moulin dont le pilon permettait de broyer l'écorce d'épicéa et de chêne. L'extrait qui en résultait, très riche en acide tannique, était ensuite utilisé pour le tannage des peaux d'animaux. La scie et le pilon étaient tous deux actionnés par une roue hydraulique. Les recherches accompagnant la construction se poursuivront probablement jusqu'à l'automne 2022.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.