16:29 DIVERS

Le corps électoral genevois limite l’accès à la propriété par étage

Teaserbild-Quelle: Olivier Riethauser, High 5 Prod

La PPE n’est plus aussi séduisante pour le corps électoral genevois. Le développement de la vaste zone de Praille-Acacias-Vernets devra se dérouler conformément à ce qui a été voté en 2018. Les électeurs ont en effet refusé deux propositions favorisant les milieux immobiliers.

PAV zone 1

Crédit image: Olivier Riethauser, High 5 Prod

Praille-Acacias-Vernets n’est pas une zone où les milieux immobiliers privés peuvent agir à leur guise, a confirmé le corps électoral.

La propriété par étage s’est invitée dans le landerneau politique genevois à l’appui du développement attendu de la zone Praille-Acacias-Vernets. Elle a agité les esprits, en des milieux immobiliers voulant étendre les possibilités d’accès à la propriété et les tenants d’un développement plus contrôlé par l’Etat. Le corps électoral a fini par trancher. Par deux refus, il a retoqué les partisans de l’accès à la propriété au profit du développement de logements d’utilité publique.

Craintes de spéculation
La zone Praille-Acacias-Vernets se développe par étapes, sur la base de dispositions légales acceptées en 2018 par le corps électoral. Aujourd’hui, le Conseil d’Etat genevois a voulu les adapter en favorisant la création d’un quart des 12'500 logements en régime de PPE. Deux référendums ont été lancés pour contrer la tendance à la spéculation immobilière sur des terrains en mains publiques. Les opposants craignaient en effet que les propriétaires ne prennent le dessus sur les locataires, restreignant en fait le libre accès aux biens immobiliers proposés à la vente.

Les fonds des terrains liés au bâti
Les deux objets soumis au vote ce week-end visaient à accorder un quart des logements construits sur des terrains publics à la PPE. Soit sur des zones à cheval entre les villes de Genève, de Carouge et de Lancy. Outre du logement, deux zones de verdure et d’activités mixtes y sont prévues dans le cadre du projet Praille-Acacias-Vernets. Les dispositions soumises au vote du peuple permettaient de dissocier la propriété du fonds de celle des bâtiments, pour ceux construits à titre privé sur des terrains en mains des collectivités.

Les plans financiers publics devront s’adapter
Le Conseil d’Etat s’est dit convaincu que l’accès facilité à la PPE lui permettait d’améliorer les plans financiers touchant les futurs quartiers de Praille-Acacias-Vernets. Ce qui aurait donné plus de liberté dans l’élaboration de projet d’espaces publics et d’infrastructures de qualité. Le peuple ne l’a finalement pas suivi, préférant de s’en tenir à ce qu’il a voté en 2018 déjà.  

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

ALBANESE® Baumaterialien AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.