15:44 DIVERS

Le Jura crée de la biodiversité en plantant 3000 arbres au fil de l’eau

Teaserbild-Quelle: DR, Parc naturel régional du Doubs

Le Parc naturel régional du Doubs et l’Office de l’environnement du Canton du Jura ont mené diverses actions en faveur de la biodiversité le long de leur rivière de prédilection. En collaboration avec les agriculteurs, ils ont fait planter 3000 arbres. Cette démarche souligne la valeur de la rivière et son statut de réserve naturelle.

Arbres Doubs

Crédit image: DR, Parc naturel régional du Doubs

La campagne de reboisement des rives jurassiennes doit s'assurer l'appui des agriculteurs concernés.

Le Parc naturel régional du Doubs et l’Office de l’environnement du Canton du Jura ont collaboré à la mise en œuvre du Périmètre réservé aux eaux (PRE) dans les zones agricoles bordant le Doubs. Ce plan imposé par la nouvelle législation fédérale sur la protection des eaux vise à préserver leur qualité et leurs fonctions naturelles et paysagères. Il doit aussi permettre la protection contre les crues et la garantie de l’utilisation des eaux. Le canton du Jura a ainsi défini une zone tampon de 15 m sur les berges des rivières et les plans d’eau. L’exploitation agricole ne peut y être qu’extensive, c’est-à-dire sans engrais, sans produits phytosanitaires et sans labour. Les nouvelles constructions y sont généralement interdites.

Les agriculteurs associés
Sur mandat du canton, le Parc naturel régional du Doubs a dans un premier temps contacté les 40 agriculteurs dont les terrains bordent le Doubs et ses affluents. Une vingtaine d’entre eux ont été conseillés individuellement sur les implications du PRE et ont pu bénéficier de recommandations quant aux meilleures mesures à mettre en place, en fonction de leur terrain, des contraintes d’exploitations et des enjeux financiers liés aux contributions pour les surfaces de promotion de la biodiversité.

3000 arbres plantés sur 2 km
Dans un deuxième temps, quatre agriculteurs ont été intéressés à améliorer la qualité écologique des berges boisées le long
de la rivière. Pour ce faire, ils ont permis la plantation de 3000 arbres et d’arbustes sur leurs parcelles, sur une distance de 2 km au fil de l’eau. Un bel exemple de collaboration entre acteurs issus de milieux aux intérêts parfois divergents.

Cinq sites retenus
Les travaux ont été menés sur dans cinq sites différents: Ocourt, le Pont de Ravines, Tariche, La Charbonnière (commune de Clos du Doubs) et les Iles de la Verrerie entre Goumois et le Moulin Jeannottat (commune de Saignelégier). Des essences indigènes favorables à la biodiversité ont été plantées. Il s’agissait d’ombrager les berges pour lutter contre le réchauffement des eaux et préserver leur faune et leur flore. Les plantations réalisées répondent ainsi également aux objectifs du Plan d’action national en faveur du Doubs, site protégé par une réserve naturelle et classé à l’inventaire des sites et monuments d’importance nationale.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

SECU-R SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.