14:08 DIVERS

Les villes possèdent leur propre champ magnétique qui peut les identifier

Teaserbild-Quelle: David Hertle, Unsplash

Les résultats d'une étude effectuée en Californie et dans le quartier de Brooklyn à New York prouvent que les villes, à l'instar de la terre, sont entourées d'un champ magnétique qui leur est spécifique.

Trafic sur le pont de Brooklyn la nuit. Le champ magnétique de Brooklyn démontre que, contrairement à Berkley, New York ne dort pas la nuit.

Crédit image: David Hertle, Unsplash

Trafic sur le pont de Brooklyn la nuit. Le champ magnétique de Brooklyn montre que, contrairement à Berkeley, New York ne dort jamais, même pas la nuit.


Les champs magnétiques se produisent partout où des aimants agissent. La comparaison entre Berkeley en Californie et le quartier new-yorkais de Brooklyn permet de mieux cerner le phénomène. Une équipe de chercheurs allemand et américains a collecté des données pendant quatre semaines, puis les a complétées et analysées grâce à des mesures supplémentaires. «Les villes ont leur propre pouls magnétique, explique Dmitry Budker, physicien allemand. Berkeley, en particulier, présente une faible activité du champ magnétique la nuit, tandis que l'activité magnétique à Brooklyn reste à un niveau élevé même la nuit, confirmant ainsi, comme l'équipe l'avait supposé, l'adage que New York ne dort jamais.»

Les transports publics marquent le champ magnétique de Berkeley
Une ligne du système de transport public Bay Area Rapid Transit (BART) a été identifiée comme la source prédominante des champs magnétiques de Berkeley pendant la journée. «Jour et nuit, nous identifions de nombreux signaux magnétiques de fond différents, mais le facteur principal à Berkeley est le système BART. Lorsque le trafic s'arrête la nuit, cela se reflète immédiatement dans nos mesures», précise Dmitry Budker. Son équipe cherche encore à en  savoir plus sur le fonctionnement des villes, en examinant différents domaines comme l'approvisionnement en énergie, la pollution ou l'organisation sociale d'une ville.

Signatures magnétiques
L'analyse actuelle doit fournir un point de départ pour poursuivre les recherches dans cette direction et donner des indications sur les développements futurs. «Au-delà du résultat attendu selon lequel New York ne dort jamais, nos mesures indiquent que chaque ville a des signatures magnétiques claires qui pourraient peut-être être utilisées pour analyser les anomalies dans le fonctionnement des villes et les tendances à long terme de leur développement», écrivent les auteurs de la recherche dans une publication du Journal of Applied Physics.

Ils citent comme exemples d'utilisation possible la surveillance d'infrastructures comme les ponts ou la surveillance de la stabilité du réseau électrique. Il serait également possible d'étudier l'impact d'un événement exceptionnel, par exemple une épidémie ou une pandémie, sur une signature magnétique urbaine. 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.