14:06 DIVERS

L’escalier de la tour bernoise de Moron s’effondre sans raison

Teaserbild-Quelle: Pierre Bona, travail personnel, Wikimedia Commons CC BY-SA 3.0

La tour de Moron, conçue par Mario Botta et construite par des apprentis maçons dans la commune bernoise de Valbirse, est endommagée pour la deuxième fois. Plusieurs marches d’accès à sa plateforme panoramique se sont effondrées sans raison apparente. La pierre utilisée est montrée du doigt.

La tour d'observation de 30 m de haut de Mario Botta dans la commune de Valbirse est endommagée. (photo prise en 2009)

Crédit image: Pierre Bona, travail personnel, Wikimedia Commons CC BY-SA 3.0

La tour d'observation de 30 m de haut de Mario Botta dans la commune de Valbirse est endommagée et pour l'instant inaccessible.

Pour la deuxième fois déjà, des marches de la tour de Moron, édifice panoramique de 30 m de haut situé dans la vallée de Tavannes (BE), se sont écroulées. Son avenir est incertain. Les dommages subis par la tour suscitent la consternation dans le Jura bernois. Ils pourraient à terme provoquer une démolition de l’ensemble.

La tour panoramique surplombant Malleray est importante pour le tourisme de la région. Conçue par Mario Botta, elle a été construite dans le cadre d'un projet de promotion du métier de maçon et d'initiation des apprentis à la taille de la pierre.

«La tour de Moron doit absolument être conservée et je reste optimiste» a déclaré le secrétaire de la Fondation de la tour. Il estime que le noyau de la tour de 30 mètres de haut, construite en 2004 en pierre calcaire, béton et acier, est toujours solide. C'est un symbole pour le Jura bernois, tout comme pour la région de Chasseral et des visiteurs viennent de toute la Suisse pour admirer l'ouvrage, notamment les familles des quelque 600 apprentis qui ont participé à sa construction.

Foudre ou vandalisme ?
Le mois dernier la partie inférieure de l'escalier en colimaçon avait déjà été victime de l’écroulement de 13 marches. Dans un premier temps, on a supposé que la cause était le vandalisme ou la foudre. Aujourd'hui, c'est plutôt un problème lié à la pierre calcaire utilisée qui est en ligne de mire. Un deuxième effondrement d'une partie des marches s'est produit récemment. Le site ayant déjà été sécurisé après le premier incident, personne n'a été blessé.

La tour, construite il y a une vingtaine d'années par des apprentis maçons, est souvent visitée par les randonneurs et les cyclistes et figure comme point de repère sur de nombreux itinéraires correspondants. L'ouvrage se compose d'un cylindre entouré d'un escalier extérieur en spirale avec 209 marches au total. Au sommet se trouve une plateforme qui permet de voir des Vosges au Mont-Blanc et de la Forêt-Noire au Säntis. 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.