12:03 DIVERS

Un tumulus préhistorique bernois saccagé par des vandales

Teaserbild-Quelle: Service d'archéologie du canton de Berne

Le tumulus préhistorique du Jolimont, au sud des lacs de Neuchâtel et de Bienne, a été saccagé. Les auteurs de ce méfait n’y ont rien trouvé, mais le service cantonal bernois d’archéologie a dû se résoudre à l’obturer.

Tumulus Jolimont

Crédit image: Service d'archéologie du canton de Berne

Les auteurs du saccage ont creusé un vaste trou dans le tumulus préhistorique bernois du Jolimont.

Les sites archéologiques révèlent les secrets de la construction du passé pour autant qu’ils soient protégés et préservés. Le canton de Berne doit malheureusement déplorer le saccage de l’ancien tumulus préhistorique de la colline du Jolimont, entre les villages de Chules (Gals) et de Cerlier (Erlach), entre les lacs de Neuchâtel et de Bienne. Découvert par hasard, ce méfait fait rappeler que les sites protégés le sont aussi par la loi.

Les auteurs de ces déprédations ont creusé un trou de 2 m de profondeur et de 1m50 de diamètre pour accéder au contenu présumé du tumulus. Le canton de Berne ne comprend pas les motivations de cet acte. Peut-être voulaient-ils faire main basse sur des richesses enfouies, suggère-t-il. Malheureusement pour eux, le site a été fouillé partiellement en 1847 déjà et ne contenait plus rien…

Trouvailles à conserver
Le site funéraire est détruit, indique le gouvernement bernois. Le service archéologique a toutefois documenté l’acte et fait obturer le tumulus. Le saccage a été découvert par hasard. Les archéologues rappellent cependant que les objets métalliques trouvés dans le sol doivent immédiatement faire l’objet de mesures de conservation adéquates. S’ils sont écoulés sur le marché noir, ils sont perdus pour le public.

La Suisse romande regorge de témoins de la construction préhistorique. Ils sont souvent découverts dans le cadre de nouveaux chantiers. Les trouvailles qu’ils renferment révèlent souvent les techniques utilisées par nos ancêtres, notamment pour l’aménagement de tombes. Le site du Jolimont contenait trois sépultures datant de l’âge du bronze ou du fer, soit entre 500 et 500 ans avant notre ère.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.