14:52 DIVERS

Une passerelle de bois revitalise le Vallon fribourgeois de l’Arbogne

Teaserbild-Quelle: Etat de Fribourg

Le canton de Fribourg veut préserver l’écosystème unique du Vallon de l'Arbogne – site d’importance nationale dans la Broye, tout en y favorisant les visites à pied. C’est pour cette raison qu’il a fait construire une nouvelle passerelle en bois, par des apprentis forestiers-bûcherons de la région.

Le Vallon de l’Arbogne dans la Broye fribourgeoise a été équipé d’une nouvelle structure pour améliorer l’accès et l’accueil du public.

Crédit image: Etat de Fribourg

La pose de cette nouvelle passerelle annonce un cheminement piétonnier prévu à l’horizon 2028.

Le canton de Fribourg veut améliorer le confort des promeneurs dans le Vallon de l’Arbogne en y créant une liaison piétonne. Neuf apprentis du Groupement forestier de Broye-Vully et de la Corporation Forêts Sarine ont réalisé la première étape de ce projet en construisant une passerelle enjambant cette petite rivière. L’ouvrage sera officiellement inauguré le 29 juin à la place de pique-nique de Prez-vers-Noréaz.

Le Vallon de l’Arbogne est une zone alluviale de la Broye fribourgeoise d’importance nationale abritant une multitude d’espèces de mammifères, d’amphibiens, de reptiles, ou encore de libellules. Une flore exceptionnelle ainsi qu’une réserve mycologique remarquable valorisent encore le site. D’une surface de 185 ha, le massif forestier qui recouvre ce vallon est aussi un lieu d’accueil et de détente. L’exploitation de son bois encourage la production locale et l’économie circulaire. La zone comprend par ailleurs 11 ha de surface non boisée. Son périmètre se situe sur deux triages forestiers. Les propriétaires sont en majorité des institutions publiques (Etat de Fribourg et communes) et environ un tiers des parcelles du vallon appartient à des propriétaires privés.

Une revitalisation de plusieurs années
Le canton de Fribourg, ainsi que les milieux forestiers concernés et les communes veulent y pratique une sylviculture proche de la nature et améliorer la biodiversité, revitaliser les sources, assurer la sécurité des infrastructures en menant des travaux chaque année ou encore promouvoir un accueil du public de qualité. Ils se donnent jusqu’en 2033 pour mener à terme ce projet de revitalisation en suivant un plan de gestion élaboré en 2019.

Un équilibre retrouvé
L’exploitation forestière, faisant partie intégrante du plan de gestion, a permis de réaliser une coupe de bois importante l'hiver dernier dans le secteur « Le Drochez ». Il n'y avait pas eu d'intervention depuis 30 ans dans ce secteur.
Il a fallu pour cela sécuriser le réseau routier local et préserver la richesse naturelle du lieu. Les arbres abattus dans ce cadre ont été évalués par camions-grues. A cette occasion, une place de pique-nique a également été installée. Désormais, il s’agit d’observer et de surveiller la venue du rajeunissement naturel de la forêt ainsi que le développement potentiel des scolytes, insectes ravageurs pour les peuplements forestiers.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Evodrop AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.