17:04 ECONOMIE

Bernasconi SA biffera finalement 22 postes pour se consacrer au génie civil

Teaserbild-Quelle: Bernasconi

Le nombre de suppression de postes annoncé chez le constructeur neuchâtelois Bernasconi SA a pu passer de 40 à 22 grâce aux négociations entre partenaires sociaux. L’entreprise se concentre sur ses activités dans les domaines du génie civil et des ouvrages d’art.

Bernasconi 2

Quelle: Bernasconi

Le constructeur neuchâtelois se réoriente sur le génie civil et les ouvrages d’art.

L’entreprise Bernasconi et Cie SA préfère parler de réorientation de ses activités vers le génie civil, mais les faits sont têtus. 22 postes seront finalement biffés chez le constructeur neuchâtelois, au terme d’un processus de négociation entre partenaires sociaux rondement mené. La direction confirme s’être pliée aux obligations de la CCT pour entamer une consultation dès le mois de février, mettant sur la table 40 licenciements dans son secteur historique du bâtiment. Finalement, les contacts avec Unia ont permis de sauver 18 postes.

Bernasconi SA est une entreprise historique dans le bâtiment en Suisse romande. Cependant, le marché immobilier difficile et la crise sanitaire ont provoqué une réduction des effectifs. L’entreprise, qui n’entend rien lâcher dans ses différents secteurs d’activité,  a aussi fait partie de tous les gros chantiers du canton de Neuchâtel. Elle entend bien poursuivre dans cette voie. Ainsi est-elle déjà en pourparlers avec le canton pour divers projets routiers, dont celui d’évitement de La Chaux-de-Fonds par l’est.

Reconversion partielle
Le processus de négociation avec le syndicat s’est déroulé en deux phases. Tout d’abord, un premier round destiné à sauver un maximum des emplois menacés. « Nous avions conscience que nous n’allions pas faire revenir l’entreprise sur sa décision de licencier », indique Silvia Locatelli, secrétaire d’Unia Neuchâtel. Ensuite, les partenaires sociaux ont examiné les possibilités de replacement du personnel et les conditions de chaque départ. « Bon nombre des collaborateurs concernés ont plus de 50 ans et il s’agissait pour nous de négocier en priorité leurs conditions de préretraite », indique encore Silvia Locatelli. De même, la direction a pu favoriser la reconversion de quelques-uns de ses collaborateurs vers ses domaines d’activité prioritaires, comme le génie civil.

L’annonce de licenciements au sein de l’entreprise a agi comme une onde de choc en Suisse romande, et en particulier dans le canton de Neuchâtel et dans la commune de Val-de-Ruz qui en abrite le siège. Bernasconi et Cie SA est en effet l’une des sociétés qui a fait le bonheur du village des Geneveys-sur-Coffrane (NE) pendant de longues années. Son personnel lui est très fidèle, ce qui accentue la portée dramatique des mesures de réduction du personnel qu’elle a annoncées.

Annonces

Dossiers

Coronavirus
© Suva

Coronavirus

Entreprises et chantiers s’accrochent aux mesures sanitaires

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.