15:11 ECONOMIE

La construction fait grimper le taux de vacance dans l’immobilier locatif

Teaserbild-Quelle: immobilier.ch

Depuis des années, le taux de vacance des logements locatifs augmente en Suisse. Cela est imputable à un secteur de la construction toujours solide, malgré la crise. L’Union suisse des banques Raiffeisen met en garde contre les effets négatifs de ce dynamisme. Notamment sur les loyers et les prix.

La hausse du nombre de logements disponibles à la location est soutenue depuis 2015.

Quelle: OFS/Raiffeisen Economic Research

La hausse du nombre de logements disponibles à la location est soutenue depuis 2015.

La hausse du nombre de logements disponibles à la location est soutenue depuis 2015.

Quelle: OFS/Raiffeisen Economic Research

La hausse du nombre de logements disponibles à la location est soutenue depuis 2015.

La hausse du nombre de logements disponibles à la location est soutenue depuis 2015.

Quelle: OFS/Raiffeisen Economic Research

La hausse du nombre de logements disponibles à la location est soutenue depuis 2015.

La création de nouveaux quartiers de logements destinés à la location fait monter le taux de vacance en Suisse. La solidité du secteur de la construction y contribue pour beaucoup, notamment dans la région lémanique. L’Union des banques Raiffeisen établit pourtant un diagnostic mitigé sur l’évolution de l’immobilier en Suisse.

La part des logements en propriété a nettement diminué en vingt ans en Suisse.

Quelle: OFS/Raiffeisen Economical Research

L’étude de la Raiffeisen débute sur le fait que les particuliers sont de moins en moins à posséder des logements. Cette part a passé de 57% en 2000 à 49% en 2019. En cause, l’essor des projets provenant des caisses de pensions ou de sociétés à responsabilité limitée. La proportion des coopératives d’habitation est restée stable (8%) ces vingt dernières années.

Le haut de gamme modifie la donne

Le paysage immobilier suisse risque-t-il de changer? L’étude économique de la Raiffeisen le redoute. Les constructions de haut de gamme ont modifié la donne, en mettant sous pression les loyers demandés pour d’anciens appartements. Ce qui fait redouter que les prix des rénovations ou des transformations de logements soient moins attractifs.

Le taux de vacance reste modeste

L’étude rappelle que la Confédération, les cantons et les communes possèdent relativement peu de logements disponibles en location. Le taux est de 4% en moyenne nationale. Les investisseurs institutionnels se concentrent sur les centres urbains. Les sociétés immobilières ne sont sur le marché que dans une proportion très modeste (7%).

Risque de voir trop grand

Si tous les logements actuellement en construction et destinés à la location trouvent des locataires, la situation restera stable. Mais le risque de voir trop grand en construisant existe. Cela d’autant plus que le nombre d’appartements en propriété est stable en Suisse.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.