06:54 ECONOMIE

Payerne et Eternit, c’est fini ! 80 emplois passent à la trappe

Teaserbild-Quelle: Jean-A. Luque

Swisspearl, propriétaire de l’usine Eternit à Payerne, avait annoncé ses intentions à la fin du mois de mai. La confirmation est tombée juste à la veille des vacances d’été : le site de production broyard va fermer à la fin de l'année ! La production sera délocalisée dans le canton de Glaris et en Slovénie.

Eternit_Payerne

Crédit image: CC BY-SA 3.0 / Christophe95

Fondée en 1929, l'usine Eternit de Payerne a joué un rôle vital dans la fabrication de produits en fibrociment, tels que des tuiles, des panneaux et des conduits.

Payerne (VD) a longtemps été le foyer de l'usine Eternit, un pilier de l'industrie locale depuis presque un siècle. Cependant, l'annonce de la fermeture de l'usine et la suppression de 80 emplois ont envoyé des ondes de choc à travers la communauté et l'économie régionale. Fondée en 1929, l'usine Eternit a joué un rôle vital dans la fabrication de produits en fibrociment, tels que des tuiles, des panneaux et des conduits. Son impact sur la région a été profond, fournissant des emplois et soutenant les familles locales pendant des générations.

Pression sur les prix
Plusieurs facteurs ont contribué à la décision de fermer l'usine Eternit. Tout d'abord, les changements dans les réglementations environnementales ont rendu la production traditionnelle de fibrociment moins compétitive sur le marché mondial. L'usine a eu du mal à se conformer aux normes environnementales de plus en plus strictes, entraînant des coûts de mise à niveau prohibitifs. De plus, la concurrence internationale, principalement des pays à bas coûts de main-d'œuvre, a également exercé une pression sur l'entreprise, rendant difficile la compétition sur les prix.

Délocalisation et maigre consolation
L’usine payernoise produisait des plaques pour les façades et du mobilier de jardin. L’atelier de moulage à la main de produits de jardin sera délocalisé à l’usine d’Anhovo (Slovénie), dès l’automne 2023. La production des ardoises de toiture sera transférée à Niederurnen d’ici à la fin de l’année 2023, puis la logistique suivra dans le canton de Glaris, dès les premiers mois de 2024.

 

L’organisation de la vente et de la distribution pour la Suisse romande restera à Payerne, soit une vingtaine d’emplois.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

CPC Solution AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.