09:10 ECONOMIE

Le futur développement de Sottas SA migre de Bulle en terre vaudoise

Teaserbild-Quelle: Gex-Dorthe.ch

Sottas SA renonce pour l’instant à développer son site de Bulle au profit d’un site de production à Denges (VD). Elle dispose, à proximité de l’EPFL, d’un terrain et d’ateliers plus propices à l’extension de ses activités à court terme.

Pour Nadir Solenghi, cité dans «La Liberté», c’est une déception à l’égard des autorités fribourgeoises. Mais le directeur général de Sottas SA a fait son choix. Le siège principal bullois de l’entreprise de construction métallique va passer la main. Et c’est la reprise de Felix Construction SA, à Denges (VD), qui provoque ce transfert. Sans pour autant remettre en cause les projets d’extension déjà en cours.

Une situation idéale

Sottas SA profitera d’un site déjà équipé de 10000m² d’ateliers, de 1500m² de bureaux et d’un stockage couvert. Sur un terrain de 30000m², l’entreprise bénéficiera d’une situation idéale, entre Lausanne et Genève et à proximité du campus de l’EPFL. Une aubaine pour cette société qui compte déjà une quarantaine d’ingénieurs sur les quelque 400 collaborateurs qu’elle emploiera à très court terme.

Un besoin de place

Sottas a besoin de place. Notamment pour ses chaînes d’0assemblage, réalisées de plus en plus en atelier pour ne pas trop dépendre des caprices de la météo sur ses chantiers. Elle est aussi active dans la région lémanique surtout. Elle intervient dans beaucoup de chantiers d’envergure, en consortium ou de son propre chef.

Bulle équipera quand même

La commune de Bulle aurait-elle pu envisager le développement futur de Sottas sur son sol? Son syndic affirme dans «La Liberté» que les questions relatives à l’aménagement du territoire étaient trop complexes pour que la collectivité octroie les autorisations nécessaires en un minimum de temps. Toutefois, l’exécutif bullois envisage d’équiper les parcelles visées par l’entreprise tout prochainement.

Extensions fribourgeoises toujours d’actualité

Nadir Solenghi s’est de toute façon dit ouvert au développement du site bullois dans l’avenir. Tout comme du côté de la commune de Gibloux, où Sottas envisageait de nouvelles installations à Farvagny. Un projet de vente d’un terrain ne s’était finalement pas fait. La Direction fribourgeoise de l’aménagement reconnaît que les procédures d’autorisation en vigueur ont considérablement ralenti l’extension de Sottas sur le sol cantonal. Le Conseil d’Etat réfléchit notamment à rattraper ce retard en matière de politique foncière.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.