09:06 ECONOMIE

Un écoquartier et une zone industrielle pour l’est du Littoral neuchâtelois

Teaserbild-Quelle: Etat de Neuchâtel

Un futur écoquartier de 550 habitants et une zone d’activités économiques de 17 ha permettront à l’est du Littoral neuchâtelois de se développer encore davantage sur le territoire de la commune de La Tène. Le canton se dit toujours plus déterminé à attirer de nouveaux habitants et des entreprises à l’enseigne du développement durable.

pôle Littoral est NE 1

Crédit image: Etat de Neuchâtel

Les deux tiers de la zone concernée par ce plan seront occupés par des activités économiques et le restant par un nouvel écoquartier.

Le canton de Neuchâtel est toujours malade de l’exode fiscal, mais il se soigne ! Il vient de présenter un plan de développement économique et résidentiel pour la commune de La Tène, à l’est du chef-lieu. Il entend créer une zone entre le centre commercial de Marin-Centre et le domaine de Montmirail, pour y attirer toutes sortes d’entreprises et des habitants supplémentaires.

La Tène est déjà richement dotée en entreprises. Mais son potentiel de développement est encore énorme. Le Conseil d’Etat neuchâtelois n’entend pas pour autant réaliser une nouvelle zone industrielle. Il mise aussi sur le développeemnt duirable et sur la crféation d’un nouvel écoquartier.

L’endroit choisi est en effet idéal. Il bénéfice d’un très bon accès par les transports publics et  se situe en bordure de l’autoroute A5. Il fait partie d’une stratégie de développement économique cantonale au même titre que les pôles de Littoral ouest, à Boudry, et du Crêt-du-Locle, à l’ouest de La Chaux-de-Fonds.

Un potentiel de 3000 emplois
Le nouveau plan d’affectation cantonal mis à l’enquête publique ces jours prévoit la construction d’un écoquartier sur 6 ha, pour un total de 550 habitants. Celui-ci sera contigu à une zone d’activités de 17 ha représentant un potentiel de 3000 emplois. Les futures constructions obéiront aux exigences du développement durable, entre nature et économie, tout en favorisant la biodiversité.

Le canton de Neuchâtel a toujours surmonté les crises en diversifiant son économie. Dans son futur pôle du Littoral est, il entend surtout favoriser l’écologie industrielle. Le plan directeur propose de stimuler la mobilité douce, en plus du renforcement des transports publics existants. Les constructions devront inclure du solaire dans leur toiture et diversifier leurs sources d’approvisionnement énergétiques.

Ce nouveau pôle économique neuchâtelois a reçu l’aval du Conseil fédéral. Il est à l’enquête jusqu’au 19 juillet. Il faudra encore attendre quelques mois avant de voir fleurir les projets de construction.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.