11:52 ECONOMIE

La Société Suisse des Entrepreneurs s'attend à une baisse du chiffre d'affaires de la construction en 2024

Teaserbild-Quelle: SSE

Les entreprises suisses de construction ont réalisé un chiffre d'affaires plus élevé au premier trimestre que l'année précédente à la même période. Néanmoins, la Société Suisse des Entrepreneurs prévoit une baisse de 1,6 % du chiffre d’affaires dans le secteur de la construction en 2024, et aucun redressement n’est attendu dans le domaine du logement malgré la pénurie actuelle. Seul le génie civil public devrait connaître une croissance au deuxième semestre.

L’indice de la construction donne une estimation de l’activité de construction des différents secteurs pour les quatre prochains trimestres.

Crédit image: SSE

L’indice de la construction donne une estimation de l’activité de construction des différents secteurs pour les quatre prochains trimestres.

Le premier trimestre de cette année dégage une impression mitigée. Si l’activité de construction a connu une légère hausse de 0,7 % par rapport à l’année dernière pour atteindre 4,7 milliards de francs, le nombre de nouvelles commandes a lui chuté de 2,2 % sur la même période, l’état des commandes baissant pour sa part de 2,9 %.

Agir vite contre la pénurie de logements
Le domaine du logement reste l’enfant terrible de la branche, le ralentissement de l’activité de construction devant encore perdurer au premier trimestre 2025. Si en 2020, quelque 50'000 nouveaux logements ont encore été construits, ce chiffre n’a ensuite cessé de baisser d’année en année. Pour 2024, la SSE table sur 40'000 nouveaux logements. C’est bien insuffisant par rapport aux besoins. Après le 1,15 % de l’an dernier, le taux de vacance pourrait encore descendre jusqu’à 1,0 % en 2024.

Simplification administrative nécessaire
De l’espace habitable se crée lorsque l’on peut construire ou réhabiliter rapidement. Il faut donc que les permis de construire soient délivrés plus rapidement. Pour ce faire, il faut rendre plus efficaces les procédures de planification et d’octroi de permis de construire, et aussi réduire les restrictions pesant sur les permis de construire relevant de la densification. Il faut aussi supprimer dans les plans directeurs cantonaux et les plans d’affectation communaux les obstacles à la densification, comme les indices d’utilisation trop bas ou les trop grandes distances à la limite. Les oppositions doivent être réduites en imposant des frais de procédure et en réduisant les possibilités d’opposition à l’essentiel. Dans une mise en balance des intérêts transparente, le besoin en logements doit être un critère au moins aussi important que celui de la protection des sites construits ou des monuments historiques. La perméabilité et la mixité des zones de travail et des zones d’habitation doivent être facilitées. Ce n’est qu’avec de telles mesures que la Suisse pourra efficacement endiguer la pénurie actuelle de logements.

Reprise attendue du génie civil public
Ces douze derniers mois, le nombre de nouvelles commandes dans le génie civil public a représenté 7,7 milliards de francs, soit près d’un demi-million de moins que l’an passé. Cela explique pourquoi l’activité de construction dans ce domaine devrait être un peu plus faible que d’habitude au premier trimestre 2024, et probablement aussi au deuxième. Une reprise est en revanche attendue dans la deuxième partie de l’année. C’est du moins ce que laisse espérer la récente augmentation des appels d’offres et des adjudications pour des projets de travaux publics.

Le génie civil public est un des deux domaines pour lesquels l’indice de la construction prévoit une tendance haussière en 2024. En ce qui concerne le bâtiment commercial, la reprise pourrait enfin être amorcée, le chiffre d’affaires dans ce secteur étant plutôt bas depuis 2022. Mais les perspectives globalement modérées de l’économie suisse en 2024 rendent difficile la reprise.

23 milliards de francs en 2024
Le domaine du bâtiment public s’était montré particulièrement stable ces derniers trimestres. D’après les estimations, le chiffre d’affaires devrait enregistrer un léger recul cette année. Avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 1,4 milliard de francs, ce domaine est le plus petit du secteur principal de la construction.

Au deuxième trimestre, l’on s’attend à ce que l’ensemble de l’activité de construction soit de 2,3 % inférieure à celle du deuxième trimestre 2023. Avec 23,0 milliards de francs, l’année 2024 devrait générer 1,6 % de chiffre d’affaires de moins que 2023. La récente baisse des taux opérée par la Banque nationale suisse ne se fera sentir que plus tard mais devrait influer de manière positive sur l’activité de construction dans les mois à venir.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

MEVA Schalungs-Systeme AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.