10:12 MONDE DE LA CONSTRUCTION

Le renchérissement des prix à la construction ralentit un peu

Teaserbild-Quelle: Office cantonal de la statistique / Office fédéral de la statistique

En Suisse, l’indice des prix à la construction a augmenté de 3,2 % en six mois ; il était de 5,1 % le semestre précédent. La région lémanique (+ 2,5 % en six mois ; + 7,3 % en un an) enregistre la plus faible progression au sein des grandes régions du pays. C’est dans le canton de Genève qu’il est le moins marqué. Mais les prix restent particulièrement élevés en comparaison historique.

Indice des prix de la construction Suisse 2022

Crédit image: Office cantonal de la statistique / Office fédéral de la statistique

Indice des prix de la construction. Indice général depuis avril 2003 (octobre 2020=100).


En octobre à l’échelon helvétique, le renchérissement des prix à la construction s’est élevé à 3,2 % en six mois (+ 8,3 % en un an). Des hausses de prix sont observées dans l’ensemble des régions et pour tous les types d’objets. L’augmentation semestrielle est particulièrement soutenue dans le canton de Zurich (+ 4,7 % en six mois ; + 8,6 % en un an) et, dans une moindre mesure, en Suisse orientale (+ 3,5 % en six mois ; + 9,5 % en un an). La région lémanique (+ 2,5 % en six mois ; + 7,3 % en un an) enregistre la plus faible progression au sein des grandes régions de la Suisse. A noter enfin que le renchérissement est moins marqué dans le canton de Genève que dans le reste de la région lémanique.


L’indice genevois des prix de la construction progresse de 1,8 % en six mois (+ 6,1 % en un an) et se fixe à 110,3 points (octobre 2020 = 100). Ainsi, le renchérissement ralentit nettement par rapport au semestre précédent (+ 4,2 % entre octobre 2021 et avril 2022). Les hausses de prix concernent autant le secteur du bâtiment (+ 1,9 % en six mois ; + 6,1 % en un an) que celui du génie civil (+ 1,7 % en six mois ; + 5,9 % en un an).


Matériaux hors de prix

La forte augmentation des prix de la construction depuis octobre 2020 (+ 10,3 % en deux ans) s’explique essentiellement par la hausse spectaculaire des prix des matériaux de construction induite par les tensions - parfois très fortes et pouvant aller jusqu’à la rupture - des chaînes d’approvisionnement, la reprise économique rapide après la crise de Covid-19, les conséquences de la guerre en Ukraine et, plus récemment, la hausse très importante et brutale des prix de l’énergie. S’il y a actuellement des signes d’une certaine détente sur le marché des matériaux, leurs prix restent néanmoins élevés en comparaison historique.

 

Nouvelles constructions plus touchées

Dans le secteur du bâtiment, la hausse semestrielle est plus marquée pour les nouvelles constructions (+ 2,5 % en six mois ; + 6,9 % en un an) que pour les rénovations (+ 1,1 % en six mois ; + 5,1 % en un an). Le renchérissement semestriel est plus soutenu dans la construction de bâtiments à plusieurs logements (+ 2,7 % en six mois ; + 6,6 % en un an), notamment en bois (+ 3,0 % en six mois ; + 7,8 % en un an), et de bâtiments administratifs (+ 2,7 % en six mois ; + 7,9 % en un an) que dans celle des maisons individuelles (+ 1,9 % en six mois ; + 5,8 % en un an) et des halles industrielles (+ 2,0 % en six mois ; + 7,7 % en un an).

 

Dans le génie civil, les prix de la construction de parois antibruit enregistrent une progression semestrielle plus marquée (+ 2,9 % en six mois ; + 8,0 % en un an) que ceux de la construction de routes (+ 1,3 % en six mois ; + 4,2 % en un an) et de passages inférieurs (+ 1,4 % en six mois ; + 9,4 % en un an). Ces derniers correspondent au type d’objet dans lequel l’inflation a été la plus forte durant ces deux dernières années (+ 13,8 % depuis octobre 2020).

 

La hausse des prix de la construction et de la réfection des routes s’explique en grande partie par la progression des prix des pavages (+ 4,0 % en six mois ; + 12,0 % en un an), des conduites enterrées (+ 5,8 % en six mois ; + 2,7 % en un an) et des terrassements (+ 1,3 % en six mois ; + 0,6 % en un an). Dans la construction de passages inférieurs, ce sont les pieux (+ 3,0 % en six mois ; + 14,4 % en un an) et les honoraires d’ingénieur civil (+ 2,8 % en six mois ; + 8,6 % en un an) qui sont à l’origine de la hausse.

Variation annuelle de l'indice genevois des prix de la construction 2022

Crédit image: Office cantonal de la statistique / Office fédéral de la statistique

Variation annuelle de l'indice genevois des prix de la construction.


Dans le bâtiment, les prix des installations électriques progressent de 6,9 % en six mois (+ 19,7 % en un an). Dans ce domaine, la totalité des prestations enregistre des hausses très marquées, oscillant entre 4,8 % et 9,2 % en six mois et entre 13,2 % et 36,9 % en un an. Ce sont les installations d’éclairage, les installations CVCS, les systèmes d’installation et les installations électriques de force qui exercent l’effet le plus important sur le renchérissement. La progression des prix des installations électriques s’explique non seulement par la sensible hausse des prix des matériaux, notamment des métaux, durant ces 24 derniers mois, mais également par le fait que la demande est actuellement très importante en raison des investissements liés à la transition écologique. A cela s’ajoute, selon les professionnels du secteur, une sérieuse pénurie de main-d’œuvre.

 

Prix de l’acier en baisse

Dans le gros œuvre 1, les prix augmentent de 1,2 % en six mois (+ 6,6 % en un an), en raison du béton grande étape (+ 4,8 % en six mois ; + 2,0 % en un an), des façades ventilées (+ 5,6 % en six mois ; + 17,5 % en un an), de la maçonnerie bâtiment neuf (+ 2,1 % en six mois comme en un an) et du coffrage grande étape (+ 3,1 % en six mois ; + 3,0 % en un an). A noter que ces hausses sont partiellement compensées par la baisse de prix de l’acier d’armature grande étape (- 4,6 % en six mois ; + 19,6 % en un an). Ces évolutions sont en partie liées à celles des prix des matériaux.

 

Le bitume d’étanchéité flambe

Dans le gros œuvre 2 (+ 3,3 % en six mois ; + 8,6 % en un an), les hausses de prix les plus importantes concernent les fenêtres en aluminium (+ 3,8 % en six mois ; + 7,5 % en un an) et en matière synthétique (+ 4,3 % en six mois ; + 6,9 %en un an), ainsi que les stores vénitiens en alu (+ 6,7 % en six mois ; + 16,5 % en un an) et les étanchéités (+ 1,9 % en six mois ; + 12,7 % en un an). Ces évolutions s’expliquent essentiellement par l’évolution des prix des matériaux. Le bitume d’étanchéité renchérit de 19,4 % en six mois (+ 28,0 % en un an) et les portes et fenêtres en métal de 4,9 % (+ 9,9 % en un an). Les prix de l’aménagement intérieur 1 s’accroissent de 3,0 % en six mois (+ 7,1 % en un an), essentiellement en raison des enduits en plâtre (+ 8,5 % en six mois ; + 10,4 % en un an) et de la serrurerie courante (+ 3,8 % en six mois ; + 6,3 % en un an).

 

Vraies hausses pour faux-planchers

Dans l’aménagement intérieur 2 (+ 1,7 % en six mois ; + 4,0 % en un an), le renchérissement provient notamment de la hausse de prix des faux-planchers techniques (+ 5,1 % en six mois ; + 18,8 % en un an), des chapes (+ 5,8 % en six mois ; + 12,8 % en un an) et des revêtements de sol en bois (+ 1,6 % en six mois ; + 4,3 % en un an). Des évolutions de prix divergentes sont observées parmi les installations sanitaires (+ 0,2 % en six mois ; + 3,8 % en un an). Les conduites sanitaires (+ 10,3 % en six mois ; + 11,8 % en un an) et les aménagements de cuisine (+ 4,4 % en six mois ; + 10,1 % en un an) renchérissent, alors que les installations solaires (- 9,7 % en six mois ; - 8,0 % en un an) et le montage des appareils sanitaires courants (- 7,5 % en six mois ; - 2,3 % en un an) enregistrent des baisses de prix.

Autres articles intéressants

Annonces

KOF-Baublatt-Ausblick

Der KOF-Baublatt-Ausblick beziffert die zu erwartenden nominellen Bauinvestitionen der nächsten vier Quartale. Erstellt wird die Prognose von der KOF Konjunkturforschungsstelle der ETH Zürich. Die Analyse basiert auf Daten zu Baubewilligungen und -gesuchen, welche die Baublatt-Herausgeberin Docu Media Schweiz GmbH systematisch erhebt.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.