08:19 MONDE DE LA CONSTRUCTION

Holcim augmente la proportion de carburants alternatifs dans ses cimenteries

Teaserbild-Quelle: Holcim

Holcim veut investir environ 250 millions de francs dans ses trois cimenteries en Suisse. Il s’agit de réduire l'utilisation de combustibles fossiles dans la production de ciment et de respecter les futures valeurs limites de l'ordonnance sur la protection de l'air.

Numérisation avec caméras spéciales cimenterie de Holcim Suisse à Siggenthal

Crédit image: Holcim

Holcim (ici son siège de Siggenthal) veut veiller à une production plus verte ou plutôt utiliser moins d'énergie fossile pour la fabrication du ciment

Holcim a de la suite dans ses idées de décarbonation du secteur de la construction. Le projet « Phoenix » devrait coûter à lui seul entre 70 et 100 millions de francs, a expliqué son directeur commercial et du développement durable, devant les médias à l'usine de Siggenthal. L'objectif est de réduire considérablement l'utilisation de lignite pour chauffer le four à ciment. Un gazéificateur sera construit à cet effet, dans lequel des déchets tels que du bois résiduel, des boues de papier ou des matières plastiques seront traités, ce qui produira entre autres du gaz de synthèse. Ce gaz de synthèse permet ensuite de chauffer le four à ciment, .

Moins de rejets d'azote et d'ammoniac
De plus, les gaz d'échappement seront épurés à l'aide d'un catalyseur alimenté par la chaleur résiduelle du four. Cela permet de rejeter moins d'azote et d'ammoniac dans l'air et de respecter ainsi les futurs objectifs de l'ordonnance suisse sur la protection de l'air, ont expliqué les experts de l'usine. De cette manière, les émissions de
dioxyde de carbone dans le Siggental devraient être réduites de plus de 30'000 t par an. Actuellement, l'usine rejette environ 450'000 t par an. La nouvelle installation devrait entrer en service en 2028. Si elle fonctionne bien, elle sera également installée dans d'autres cimenteries du groupe, a expliqué ce dernier.

Objectif 80 %
Selon Holcim, le  « Phoenix » permettra de porter à 80 % la part des combustibles alternatifs. C'est un grand pas vers l'objectif de plus de 85 %, contre 57 % actuellement. Dans son usine d'Eclépens, en Suisse romande, le Groupe construit une halle de stockage et une installation de convoyage pour les déchets plastiques non recyclables, qui sont utilisés comme combustibles alternatifs. Grâce à cela et à l'utilisation de nouvelles technologies, la part de combustibles alternatifs passe de 70 % à 95 %. Cela devrait permettre d'économiser environ 40'000 t de
dioxyde de carbone par an. Et dans l'usine d'Untervaz GR, l'entreprise a installé une flamme électrique pour chauffer le four. Cela permet également de réduire les émissions de dioxyde de carbone.

Décarboner le portefeuille
En outre, le portefeuille de ciment doit être fortement décarbonisé. Ainsi, la part des ciments avec un facteur de clinker plus faible dans le portefeuille doit passer de 11 % actuellement l'année dernière à plus de 50 % en 2030. Holcim place ainsi la barre plus haut car jusqu'à présent l'objectif était de 30 %. Pour le béton à faibles émissions, Holcim vise également une part de plus de 50 % du portefeuille d'ici 2030, contre 17 % en 2023. Jusqu'à présent, l'objectif était d'environ 25 %. 

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Evodrop AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.