10:08 OPINIONS

Les gares du Léman Express révèlent encore quelques défauts à Genève

Teaserbild-Quelle: Philippe Chopard

Les usagers du Léman Express, entre Genève-Cornavin et Annemasse, sont très satisfaits, mais demandent par sondage toute une série d’amélioration dans les cinq gares du tracé. La circulation des piétons et l’accès aux quais des personnes à mobilité réduite souffre en effet de quelques défauts que l’Association transports et environnement entend faire corriger.

Presque deux ans après sa mise en service, la ligne ferroviaire entre Genève-Cornavin et Annemasse du Léman Express rencontre l’approbation des trois quarts de ses usagers. Toutefois, l’Association transports et environnement de Genève (ATE) a pu recenser une liste de défauts architecturaux dans chaque gare du tracé. Tout en axant sur la signalétique, les accès aux quais et les personnes à mobilité réduite.

Un sondage mené auprès de 350 personnes a permis d’établir une fiche par gare. Personne n’a contesté la conception architecturale, notamment signée Jean Nouvel en ce qui concerne les verrières. Les critiques portent presque toutes sur les aspects pratiques de la circulation des piétons et des vélos en gare.

Signalétique trop petite
L’ATE demande d’agrandir les panneaux de la signalétique, voire de les compléter, dans toutes les gares. Dans le même ordre d’idée, les marquages au sol pour les personnes non-voyantes manquent parfois. L’accessibilité universelle pour les personnes à mobilité réduite n’est pas garantie partout. Parfois, les sondés ont même souligné que cet aspect n’a pas été pris en compte avec les spécialistes du handicap dans le cadre de la planification de la construction des gares.

L’absence de bancs pose parfois problème. Les ascenseurs d’accès aux quais sont parfois trop petits et la gestion de la mixité piéton-vélo par toujours bien pensée, dénonce l’ATE. Les aménagements extérieurs des gares ne tiennent pas suffisamment compte du phénomène des îlots de chaleur en milieu urbain.

L’ATE suggère ainsi quelques améliorations. A Lancy-Pont-Rouge, elle demande notamment l’ajout d’un couvert sur certains bancs des quais. A Lancy-Bachet, et à Champel, les bancs manquent. Aux Eaux-Vives, l’indication de la Voie Verte n’est pas assez précise. A Chêne-Bourg, le tram n’arrive pas directement devant la gare. Tous ces aménagements supplémentaires pourront, selon le sondage, encore mieux améliorer l’attractivité du Léman Express, vraie colonne vertébrale des transports dans le canton de Genève. Et, à l’avenir, servira à la rénovation d’autres gares.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.