13:01 PROJETS

30 millions pour faire décoller le photovoltaïque à l'aéroport de Berne

Teaserbild-Quelle: BKW

L’aéroport de Berne-Belp et BKW Energie AG veulent construire la plus grande installation photovoltaïque sur terrain libre de Suisse. La surface totale équivaut à 25 ha et fournira de l'électricité à 15'000 foyers. Le projet est dénommé «BelpmoosSolar».

Avec une production annuelle d'électricité d’environ 35 GWh, dont une proportion hivernale supérieure à 10 GWh, le plus grand parc solaire de Suisse apportera une contribution à la sécurité d’approvisionnement du pays

Crédit image: BKW

Avec une production annuelle d'électricité d’environ 35 GWh, dont une proportion hivernale supérieure à 10 GWh, le plus grand parc solaire de Suisse contribuera à la sécurité d’approvisionnement du pays.

Sur le terrain de l’aéroport régional de Berne-Belp, les sociétés Flughafen Bern AG et BKW SA veulent créer l’installation solaire «BelpmoosSolar». La faisabilité a été examinée et sur une surface de près de 25 ha, au sud-ouest de la piste, le système produira jusqu’à 35 GWh d’électricité par an, avec une proportion d’électricité hivernale d’environ 30 %. Les deux sociétés veulent ainsi conribuer à l’expansion du photovoltaïque en Suisse et à la sécurité de l’approvisionnement en courant vert. Les coûts d'investissement s'élèvent à environ 30 millions de francs.

Nouveau décret
Un plan de renforcement ambitieux pour les énergies renouvelables en Suisse a été promulgué par la Confédération. D’ici 2035, les nouvelles énergies renouvelables (photovoltaïque, éolienne, géothermie) devront produire 35 TWh de courant. L’accent est mis sur le courant solaire, et particulièrement sur les grandes installations photovoltaïques alpines avec une proportion élevée d’électricité hivernale. Le projet «BelpmoosSolar» est la preuve que le Mittelland dispose aussi de sites adaptés pour de grandes installations sur terrain libre, permettant de produire des quantités importantes d’électricité.

Projet durable
L’installation photovoltaïque sera construite sur le terrain clôturé de l’aéroport, dans le périmètre des actuelles pistes en herbe. Cette zone ne comporte aucune surface d’assolement et ne permet aucune autre utilisation pour des raisons de planification et de droit aéronautique. Ce projet représente non seulement une promesse d’énergie produite durablement, mais aussi une opportunité pour la nature, car l’arrêt de l’exploitation d’une partie de l’aéroport permettra l’apparition de nouveaux habitats.

Stratégie à long terme
«L’aviation restera l’activité dominante. Nous prévoyons de réaliser la quatrième étape de déploiement prévue au sud-ouest de la piste sous une forme modifiée et redimensionnée. En parallèle, nous pouvons mettre à disposition 25 ha de terrain pendant environ 25 ans pour la production de courant solaire, et apporter ainsi une précieuse contribution à la sécurité d’approvisionnement et à la transition énergétique» a déclaré le CEO et délégué du Conseil d’administration de l’aéroport.

L'exemple autrichien
Berne n’est pas le premier aéroport à vouloir exploiter son terrain pour produire de l’électricité solaire. En Autriche, l’aéroport de Vienne, par exemple, dispose déjà d’une installation sur terrain libre aux dimensions similaires.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.