16:05 PROJETS

A Epalinges, le quartier Closalet nouveau ne convainc toujours pas ses opposants

Source de l'image teaser: RDR Architectes

La densification à outrance ne convainc pas toujours. En mai 2019, en votation populaire, Epalinges avait refusé un projet au Closalet. Le promoteur a revu sa copie et consulté les opposants pour tenir compte de leurs aspirations. Pari gagnant? Non, pas pour l'instant! Les adversaires de ce projet ne désarment pas.

Sur les hauts de Lausanne, juste au-dessus de la sortie autoroutière Vennes, à deux pas de la route de Berne, le projet de quartier Le Closalet a longtemps suscité méfiance et opposition. Au point que le projet initial voulu par le maître d'ouvrage, le Fonds de prévoyance de CA Indosuez, avait été rejeté en référendum par les Palinzards. Revenu à la charge avec une nouvelle mouture qui tient compte des remarques des détracteurs représentés notamment par l’Association pour un développement raisonnable d’Épalinges, le promoteur est encore confronté à une quarantaine d'oppositions, émanant principalement de riverains, comme le révèle 24 Heures.

L'association qui a mené le référendum demande notamment au Conseil commmunal d'Epalinges de valider le plan de quartier en priorité. Elle redoute en effet que le promoteur prenne de nouvelles libertés dans son projet, notamment en  ce qui concerne les hauteurs maximales des constructions prévues. Pro Natura est aussi entré dans le jeu des oppositions pour émettre quelques recommandations.

Emprise au sol diminuée
Le plan de quartier redessiné semblait pourtant offrir un cadre de vie plus convivial et durable. Le centre artisanal qui avait focalisé beaucoup de discussions a disparu. A la place, on découvre de l'habitat et que de l'habitat. Sous des toitures à deux pans ou végétalisées, le Closalet propose des logements en location et en PPE. 200 appartements sont maintenant au programme. Cela représente 35 logements supplémentaires, dont 18 d’utilité publique, réservés aux seniors. L’emprise au sol des immeubles (6225 m² sur près de cinq hectares) est réduite à 12,8% de la superficie, alors qu'elle était de 17% à l'origine. Quant au parking souterrain, il perd 30% de ses places (171 au lieu de 245).

Site 2000 Watts
A en croire le promoteur, «le Closalet nouveau s’inscrit dans la vision de développement durable portée par la Commune d’Épalinges, Cité de l’Énergie. Il est en cours de certification Site 2000 Watts. Concrètement, cela suppose le respect de standards exigeants, non seulement pour la construction et l’énergie, mais aussi pour toute l’organisation pratique et sociale du quartier: la mise en valeur du site, l’intégration systématique dans le paysage et une attention soignée portée aux logements, aux espaces publics et à la mobilité.» Question chauffage, le gaz naturel est abandonné au profit d’un mix pompe à chaleur – panneaux solaires.

Mobilité douce et retour aux sources
La passerelle de mobilité douce qui doit enjamber la route de Berne fait toujours partie du plan, auquel vient s’ajouter la création d’un parcours didactique dédié aux essences forestières du Jorat. Répartis harmonieusement dans le quartier, 1000 m2 de potagers collectifs seront accessibles. Aménagée avec les terres d’excavation, une butte protègera le Closalet des nuisances sonores de la circulation de la route de Berne. En plus de ses qualités antibruit, elle offrira un passage naturel pour les petits animaux entre les massifs forestiers du nord et du sud du quartier.

Un Closalet à 100 millions
Au total, l’investissement est estimé à 100 millions de francs. Pour autant que les oppositions soient toutes levées.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.