15:11 PROJETS

Bâle se met au verre fusionné 3D sur ses façades solaires

Teaserbild-Quelle: Philip Heckhausen

Le nouveau bâtiment de l'Office cantonal de l'environnement et de l'énergie inauguré début novembre à Bâle dispose d'une façade photovoltaïque dorée. Cette couleur a permis d'utiliser un matériau qui n'avait encore jamais été utilisé pour les panneaux solaires au niveau mondial: le verre fusionné 3D. 

Le nouveau bâtiment  de huit étages est en outre le premier immeuble de bureaux à Bâle à être certifié par le label Minergie-A-Eco.

Crédit image: Philip Heckhausen

Le nouveau bâtiment de huit étages est en outre le premier immeuble de bureaux à Bâle à être certifié par le label Minergie-A-Eco.

Le bureau chargé de la construction de l’Office cantonal bâlois de l’environnement et de l’énergie avait d’abord pensé à équiper les façades de cellules solaires aux reflets dorés. Cependant, celles-ci n’étaient plus fabriquées. Il a ainsi fallu modifier le projet, et au cours du processus, un matériau innovant est né: le verre fusionné 3D.

En plein centre-ville de Bâle, à la Spiegelgasse, un bâtiment hybride bois-béton de huit étages avec façade photovoltaïque a donc été construit en trois ans. La nouvelle construction a coûté 18,4 millions de francs. Elle sert désormais de bâtiment administratif moderne à l'Office cantonal de l’environnement et de l’énergie (OEE), tout en étant capable de s'auto-alimenter en électricité grâce à une façade solaire.

Le verre fusionné 3D de la façade solaire permet d'obtenir différentes optiques en fonction de l'incidence de la lumière.

Crédit image: jessenvollenweider architektur ag, 2021

Le verre fusionné 3D de la façade solaire permet d'obtenir différentes optiques en fonction de l'incidence de la lumière.

« La capacité du verre à prendre différentes apparences en fonction de la situation lumineuse a été à la base de la recherche de la texture de surface nécessaire », explique la direction du bureau d'architecture, dans un communiqué. Les possibilités de conception presque libres du verre fondu ont ensuite été le facteur décisif. Grâce au matériau utilisé, les panneaux solaires du nouveau bâtiment sont uniques non seulement dans le canton de Bâle-Ville, mais aussi dans le monde entier.

Un reflet doré unique en son genre enveloppe la façade solaire du nouveau bâtiment de l' OEE à Bâle.

Crédit image: jessenvollenweider architektur ag, 2021

Un reflet doré unique en son genre enveloppe la façade solaire du nouveau bâtiment de l'Office cantonal bâlois de l'environnement et de l'énergie,

Vu de loin, le bâtiment brille d'un éclat doré. Mais en y regardant de plus près, on s'aperçoit que ce reflet doré est dû à des milliers de points encastrés dans les panneaux solaires. En outre, les panneaux solaires en façade révèlent trois dimensions. Ils sont composés d'un verre arrière, d'une couche d'encapsulation, de cellules solaires, d'une nouvelle couche d'encapsulation et d'un verre frontal 3D. Ces composants sont ensuite assemblés en une unité dans un laminateur. Chaque panneau solaire développé spécifiquement pour un projet nécessite des adaptations, voire de nouveaux développements des processus de production. 

En regardant de plus près, la structure 3D des panneaux solaires se révèle.

Crédit image: jessenvollenweider architektur ag, 2021

En regardant de plus près, la structure 3D des panneaux solaires se révèle.

Le nouveau bâtiment de la Spiegelgasse mesure 25 m de haut et est entièrement enveloppé par la façade solaire, qui couvre une surface totale de 1140 m² pour une puissance totale de 163 kWc. Le bâtiment peut ainsi reverser ses excédents énergétiques dans le réseau électrique. Les rendements solaires sont également très élevés en hiver. En effet, lorsque le soleil est bas en hiver, la lumière tombe presque à la verticale sur les cellules solaires.

Vue de l'intérieur du nouveau bâtiment de la Spiegelgasse à Bâle.

Crédit image: Philip Heckhausen

La façade agit aussi comme régulateur de l'éclairage et de la consommation d'électricité des locaux.

Le nouveau bâtiment présente « un caractère exemplaire du point de vue de l'énergie et de la technique de construction », comme l'a indiqué le canton de Bâle-Ville. Le bâtiment administratif construit en bois-béton combine en outre du bois de hêtre et d'épicéa régional avec du béton recyclé, ce qui lui confère une bonne capacité d'accumulation de chaleur étant optimisé sur le plan énergétique et durable, qui s'intègre parfaitement au centre-ville de Bâle dans un contexte de protection des monuments historiques. Le bâtiment est en outre le premier immeuble de bureaux à Bâle à être certifié par le label Minergie-A-Eco.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.