07:06 PROJETS

Corseaux va finalement construire un home sur une parcelle viticole

Teaserbild-Quelle: Fondation Franz Weber

Les défenseurs du paysage viticole du Lavaux ne désarment pas. Ils viennent d'annoncer leur intention de recourir contre la décision des électeurs de Corseaux d'autoriser la construction d'un établissement pour personnes âgées assorti d'une crèche. Un terrain cultivé en vigne doit être en partie sacrifié au profit de ce projet.

Projet home Corseaux 1

Crédit image: Fondation Franz Weber

La parcelle viticole est en mains communales depuis 1976. Ses vignes ne disparaîtront pas totalement en cas de construction d’un home pour personnes âgées.

Construire dans le Lavaux n’est pas chose facile. Surtout lorsque la Fondation Franz Weber et les milieux du sauvegarde du patrimoine s’en mêlent. Ainsi les électeurs de la commune de Corseaux (VD) ont-ils tranché en faveur de la construction d'un bâtiment pour une crèche et un home pour personnes àgées. Ils ont ainsi sacrifié 10'000 m² de vignoble.

Quatre organismes sont montés aux barricades pour dénoncer le projet communal. Tout d’abord, la Fondation Franz Weber, dont le fondateur s’est battu pendant des décennies en faveur de l’inscription du Lavaux au patrimoine de l’Unesco. Ensuite, les associations Sauver Lavaux et Protégeons Corseaux, ainsi que la section vaudoise de Patrimoine Suisse continuent de dénoncer un projet « destructeur du paysage ». Leur opposition date de 2019, au moment de la mise à l’enquête du projet.

Ajout spontané d’une crèche
La commune s^'est défendue. Tout d’abord, elle a décidé spontanément de soumettre le projet au verdict de ses électeurs. Ceux-ci ont tranché sur un plan spécial d’affectation d’une parcelle en mains communales depuis 1976. Les autorités en place ont revu le projet initial de nouveau bâtiment uniquement dévolu aux seniors. Elles y ont ajouté une structure d’accueil pour la petite enfance.

Projet home Corseaux 3

Crédit image: Association Protégeons Corseaux

Dans ce photomontage, les opposants au projet en dénoncent sa démesure dans un paysage qu’il s’agit de conserver.

Malgré le scrutin, les vignes ne disparaîtront pas totalement du terrain concerné. La partie nord de la parcelle restera en état. Au sud, le bâtiment sera flanqué d’un jardin. Toutefois, la longueur de 125 m et la hauteur de 11 m – dimensions annoncées par les opposants - de la future construction continue de faire débat. Les défenseurs du patrimoine et du paysage ont estimé que les électeurs ne disposaient d’aucune garantie sur le contenu réel du projet. Ils continuent de penser que la commune présentait un chèque en blanc à ses électeurs, pour une construction mettant en question l'inscription du paysage du Lavaux au patrimoine de l'Unesco et dans la Constitution vaudoise.

Les opposants vont donc faire recours contre la validation de la votation. Il craignent que la décision de Corseaux conduisent à un bétonnage excessif du site et ne fasse boule de neige dans la région.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.