10:10 PROJETS

Crise énergétique ou pas, Gland veut sa patinoire

Teaserbild-Quelle: LDD/Coretra Architecture

Patinoire olympique, pistes de pétanque, espace pour le tennis de table, salle de concert ou d’exposition… La Municipalité vaudoise veut investir 14 millions pour un centre de glace polyvalent. Le puck est dans le camp du Conseil communal.

La patinoire de Gland pourrait être opérationnelle fin 2023.

Crédit image: LDD/Coretra Architecture

Si tout va bien, la patinoire de Gland sera opérationnelle d'ici fin 2023. Ouverte à l’année, la surface de glace pourra également être recouverte d’un plancher isolant pour proposer des concerts ou expositions. L'édifice comprendra également des pistes de pétanque, des tables de ping-pong et une grande buvette.

Ce jeudi 6 octobre, les autorités exécutives de Gland vont déposer un préavis au Conseil communal pour octroyer un droit de superficie à Pol Arena Gland Construction SA et de cautionner un emprunt bancaire. Le premier pas pour que la commune vaudoise se dote d’un centre de glace. Selon 24 Heures, en cas d’approbation du Conseil, l’enquête publique pourrait avoir lieu cet automne, puis, si tout va bien, les travaux d’une durée de neuf mois pourraient débuter en 2023.

Projet Pativalent
Le centre de glace serait construit à Montoly par La Pati SA. Constitué d’une patinoire aux dimensions olympiques avec des gradins pour 300 personnes, il pourrait accueillir des matches de hockey jusqu’en 1ère Ligue. En outre, huit pistes de pétanque, des tables de ping-pong et une grande buvette sont également projetées. Et grâce à un plancher isolant amovible, l’édifice est imaginé comme centre d’exposition, de conférences voire salle de concert. Le projet est budgétisé à 14 millions de francs.

Gland_patinoire2

Crédit image: LDD/Coretra Architecture

L'énergie nécessaire à la patinoire de Gland sera fournie par des panneaux photovoltaïques sur toiture et deux systèmes de stockage du surplus d’énergie solaire produit l’été (avec des batteries au sel fondu et un dispositif à hydrogène).

En ces temps de crise énergétique, est-il bien opportun de bâtir une patinoire ? La Municipalité de Gland se veut rassurante. Des panneaux photovoltaïques sur le toit produiront plus de courant que le bâtiment n’en consommera. Deux systèmes de stockage du surplus d’énergie solaire produit l’été (avec des batteries au sel fondu et un dispositif à hydrogène) sont également prévus.

Quelques communes dubitatives
Si Gland se lance dans la course à la glace, les questions environnementales et la question des économies d’énergie ont quand même remis en question bien des projets dans d’autres communes. Antoine
Descloux, directeur de La Pati, qui commercialise notamment des patinoires mobiles, est aux aguets. Comme il l’a affirmé à La Liberté : «C’est la grosse panique! Cet hiver va être compliqué. J’enregistre une baisse des affaires d’environ 10%. Sur les 54 contrats signés, 8 ont été repoussés.»

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.