08:10 PROJETS

Déchets de chantier pas prêts d’être enterrés à Grandson et à Daillens

Teaserbild-Quelle: Cand-Landi

Le Département des institutions, du territoire et du sport du canton de Vaud a approuvé les plans d’affectation valant permis de construire en vue de la construction de la décharge des Echatelards, à Grandson, et celle de la Vernette, à Oulens-sur-Echallens et Daillens. Mais déjà des recours pour s’y opposer sont annoncés.

Décharge des Echatelards - Vaud

Crédit image: Cand-Landi

Aux Echatelards, des études du milieu souterrain ont permis de constater que l’endroit est particulièrement adapté, grâce à la présence naturelle d’un bassin étanche (couches géologiques imperméables).

Les décharges suisses sont saturées et il s’avère nécessaire de trouver de nouveaux sites pour enfouir les matériaux issus des chantiers et les scories (résidus de nos déchets ménagers après leur passage en usine d’incinération). Mais c’est bien connu, on préfère toujours cacher les déchets ailleurs que chez soi. Dans le canton de Vaud, les projets de plans d’affectation valant permis de construire n° 367 « Les Echatelards » et n° 368 « La Vernette », en vue de la construction de nouvelles décharges sur la commune de Grandson et celles de Daillens et d’Oulens-sous-Echallens, ont été mis à l’enquête publique en septembre et octobre 2021. Ils ont récolté respectivement 889 et 555 oppositions.

Le canton avance
Une année plus tard, la Direction générale du territoire et du logement et la Direction générale de l’environnement ont traité l’ensemble des oppositions et organisé les séances de conciliation sollicitées par certains opposants. Ces différentes étapes ont permis de constater la légalité des deux projets et de recommander la levée des oppositions formulées. Les deux planifications territoriales, qui ont également valeur de permis de construire pour ces projets de décharge, ont donc été approuvées. Leur exploitation doit permettre au canton de répondre à ses besoins en matière de sites de stockage définitif.

Les futures décharges figurent au Plan cantonal de gestion des déchets. Les capacités d’enfouissements sur trente ans sont estimées à 4,6 millions de mètres cubes de déchets (Echatelards) et 2,74 millions de mètres cubes (Vernette). Quatre catégories de matériaux y seront autorisées: les matériaux d’excavation et de percement (terre et pierres), les matériaux d’excavation et de chantiers (matériaux minéraux inertes contenant des tuiles, briques, bétons), les scories (encore appelées mâchefers) résidus de la valorisation thermique de nos déchets ménagers en usine d’incinération et cendres issus des centrales de chauffe au bois et les matériaux d'excavation pollués ou résidus de traitement de matériaux pollués provenant de certains chantiers.

Les opposants freinent
Mais la partie n’est de loin pas encore gagnée pour les autorités. La décision et les réponses aux griefs soulevés pendant la mise à l’enquête ont été notifiées aux opposants et opposantes. Elle ouvre désormais les voies de recours usuelles auprès de la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal conformément aux dispositions prévues par la loi sur l’aménagement du territoire et les constructions.

Tant à Grandson qu’à Daillens, les opposants fourbissent déjà leurs armes et annoncent préparer leur recours. Ils ont trente jours pour le faire.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.