09:10 PROJETS

Faux départ pour EuroTube et son hyperloop de Collombey-Muraz (VS)

Source de l'image teaser: EuroTube/CFF

Le projet futuriste d'hyperloop dans le Chablais valaisan est retardé. L'Alphatube est bloqué en raison de demandes d'organisations environnementales. Quant au plan d'affectation de zones, il n'a pas encore été modifié pour l'accueillir.

lalphatube-sera-utilise-pour-tester-des-capsules-qui-circuleront-a-des-vitesses-allant-de-300-a-900-km-h

Quelle: EuroTube/CFF

Un jour prochain, peut-être, l'Alphatube chablaisien sera utilisé afin de tester des capsules sous vide à très haute vitesse.

Dans le Chablais valaisan, on se rêve à la pointe de la recherche en matière de transport hyperloop. Depuis 2019, la fondation EuroTube veut construire à Collombey-Muraz un tube de béton étanche de 3,1 km - la plus longue piste sous-vide en Europe - et une halle de quelque 2400 m2 pour la production des sections du tube. Le tronçon d'essai baptisé Alphatube doit servir à tester des capsules vides voyageant  à des vitesses de 300 à 900 km/h avec pour objectif de développer ce moyen de transport terrestre longue distance ultra-rapide, aussi efficace et durable qu'un avion.

Hâte-toi lentement
Mais si l'hyperloop veut battre des records de vitesse, EuroTube se heurte à la réalité du terrain qui freine le projet. Car les organisations écologiques veulent se faire entendre. Pro Natura et le WWF, par exemple, ne sont pas opposées au projet lui-même, le considérant comme prometteur, mais se plaignent de l'impact sur le milieu naturel. Ils ont demandé une compensation écologique concernant la faune et la flore répartis sur les 5 ha occupés par la construction. La garantie de création d'étangs et de plantations d'arbustes les inciteront au soutien total du projet.

PAZ en stand-by
Autre contrainte. La concrétisation du projet nécessite une modification du plan d'affectation des zones (PAZ) de la commune de Collombey-Muraz. Le conseil général devrai se prononcer en février ou mars 2022, au mieux.

50 millions d'investissements
Le coût total du projet atteint les quelque 50 millions de francs, construction, exploitation et déconstruction du tube inclus. La contribution de la Confédération devrait s'élever à six millions de francs et une contribution cantonale est espérée.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.