08:01 PROJETS

Fenaco veut faire table rase aux Grands Moulins de Cossonay

Teaserbild-Quelle: Photodrone.pro

La démolition de cinq bâtiments qui entourent le grand silo jaune à Cossonay-Gare n’est plus qu’une question de temps. La coopérative qui réunit les sociétés Landi vient de mettre à l’enquête la destruction de ces édifices désaffectés.


Gare de Cossonay Liebherr LR 11000

Crédit image: Photodrone.pro

Autour du silo jaune centenaire, cinq bâtiments inutilisés, dont la vieille tour grise, sont voués à la destruction afin d'offrir un meilleur dégagement pour les manoeuvres et la circulation.

La démolition de cinq bâtiments qui entourent le grand silo jaune à Cossonay-Gare n’est plus qu’une question de temps. La coopérative qui réunit les sociétés Landi vient de mettre à l’enquête la destruction de ces édifices désaffectés.

 

Les Grands Moulins de Cossonay, à une quinzaine de kilomètres de Lausanne, font partie du paysage. Au pied de la colline qui mène à Cossonay, impossible de manquer, le complexe de silos et hautes structures de béton qui jouxtent la gare CFF. Mais ce panorama va subir une profonde transformation d’ici deux ans. En effet, depuis le 15 janvier, une mise à l’enquête publique est ouverte, jusqu’au 13 février 2022, pour la démolition totale de cinq bâtiments (No ECA 905, 906, 907, 910 et 915) à la Route de Golion sur la commune de Penthalaz.

Stocks stratégiques
Après avoir repris le site en 2017 au Groupe Minoterie, la coopérative Fenaco, veut moderniser son centre collecteur de céréales, qui abrite notamment 10'000 t de stocks stratégiques. Les édifices voués à la destruction sont désaffectés et inutilisés depuis l’arrêt des moulins en 2016.

Grande place de dégagement
«Depuis 2017, le site a augmenté la prise en charge des produits avec notamment l’ouverture au bio en 2019. En 2021, deux nouvelles trémies de réception ont ainsi été construites. La démolition des bâtiments permettra d’améliorer la prise en charge du flux de céréales: le terrain sera aplani et deviendra une place de circulation et de manœuvres» a déclaré Céline Monay, du service communication de Fenaco, à 24 Heures.

Les travaux de démolitions sont prévus dans deux ans, au cours de l’hiver 2023-2024.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.