13:10 PROJETS

Genève vote sur la légalisation du recyclage des déchets de chantier

Le recyclage des matériaux de démolition à Avusy (GE) est au centre d’un litige de plus de vingt ans entre l’entreprise exploitante et divers milieu de protection de la nature. Le 29 novembre, le peuple est invité à déclasser trois parcelles en zone agricole pour mettre le site en conformité.

L’entreposage et le recyclage des déchets de chantier est souvent source de problèmes et de litiges sans fin. Surtout lorsque les dépôts sont situées en zone agricole. A Genève, cela fait plus de vingt ans que cela dure, et plus précisément sur le territoire de la commune d’Avusy. Les positions sont irréconciliables, et le peuple est amené à trancher le 29 novembre prochain.

Le canton laisse faire

L’entreprise La Sablière du Cannelet est pourtant présente sur le terrain incriminé depuis des décennies. Le canton l’a laissée recycler des déchets minéraux sur trois parcelles situées en zone agricole depuis des années. Cela malgré les oppositions et les recours de tous horizons. Finalement, il a fallu un référendum pour que l’affaire soit tranchée.

150000 t recyclées par année

Le canton justifie les activités de cette entreprise de recyclage par le fait qu’elle traite le quart des métaux de démolition du territoire genevois. En tout, ce sont 150000 t de déchets de chantier qui sont recyclées annuellement à Avusy. Genève est à l’étroit. Les grandes constructions y sont toujours d’actualité. D’où la nécessité de trouver des terrains pour traiter ces matériaux.

Déménagement exclu

Le projet du canton vise à transformer le site d’Avusy en une petite zone industrielle et artisanale entièrement dévolue au recyclage des matériaux minéraux. Il faut pour cela modifier les limites de zone pour mettre l’entreprise exploitante en conformité avec la loi. Celle-ci tient à son site de production, et refuse de déménager vers un terrain plus propice. Ce qui est une denrée très rare à Genève, d’ailleurs.

Camionnage excessif

Les opposants ne veulent pas de cette future zone industrielle. Ils rappellent que le canton possède plusieurs entreprises de recyclage de matériaux de démolition, et qui exercent déjà en zone industrielle. Le site de La Sablière du Cannelet est de plus la destination de nombreux trajets de camionnage en pleine campagne. Un déménagement s’imposerait, selon un, pour réduire les inconvénients de ces transports de matériaux.

Emprise réduite

«Il n’est pas admissible que des entreprise s’implantent où bon leur semble sans respecter la loi», martèlent les référendaires. Le Conseil d’Etat genevois riposte en indiquant que l’emprise au sol du nouveau site de la Sablière du Cannelet serait réduite de 3,4 à 2,5 hectares. De plus, il est prévu de le faire retourner à la nature si l’entreprise cesse ses activités. Un non dans les urnes le provoquerait sûrement, indiquent les uns et les autres.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.