08:09 PROJETS

L’Alcazar de Territet va à nouveau changer de mains en espérant une rénovation totale

Teaserbild-Quelle: BGi Ingénieurs civils SA

Le théâtre Belle Epoque de l’Alcazar, à Territet (VD), n’a pas fini de parler de lui. A peine racheté par le canton de Vaud, il va être prochainement remis en vente. Les défenseurs du patrimoine espèrent une réhabilitation complète de ce joyau, témoin du passé prestigieux de la Riviera.

Alcazar Territet 3

Quelle: BGI Ingénieurs civils SA

Après avoir été sérieusement endommagé par les flammes, divers travaux, comme la pose d’une nouvelle dalle mixte dans la salle du théâtre, avaient été entrepris. Sans toutefois aller au bout.

A peine racheté, l’Alcazar de Territet risque de perdre ses joyaux patrimoniaux en étant revendu au plus offrant. Selon 24Heures, l’Etat de Vaud, qui en est le propriétaire depuis décembre 2020, envisage de lancer prochainement un appel d’offres pour s’en débarrasser. Il déclare ne pas savoir qu’en faire, dans le cadre de la valorisation de son patrimoine.

Ce théâtre Belle Epoque est pourtant l’un des plus prestigieux témoins de la richesse de la Riviera vaudoise, à une époque où bon nombre de riches de la planète venaient y séjourner. L’édifice était tombé en décrépitude, à tel point que le canton avait dû entreprendre des travaux de sécurisation du bâtiment. Dans le prolongement, il avait fait usage en décembre de son droit de préemption pour le racheter pour le montant dérisoire de 40000 francs.

Un monument historique en piteux état
Le théâtre est en très mauvais état. Détruite par un incendie il y a quelques années, sa toiture n’a jamais été reconstruite. L’intérieur n’a jamais été rénové en profondeur. Les installations techniques sont enfin vétustes, ce qui a causé plusieurs sinistres par le passé. Il est pourtant classé monument historique, en catégorie 1.

Alcazar Territet 1

Quelle: BGI Ingénieurs civils SA

L’Alcazar de Territet tel qu’il se présentait avant l’incendie de 2013.

Le rachat de l’Alcazar est actuellement une affaire de sous. Le canton ne veut pas le brader. Quoi qu’il en soit, la valeur de ce bien est estimée à 3,5 millions de francs. Les travaux de réhabilitation du bâtiment pourraient coûter entre 5 et 7 millions, selon les estimations faites à l’occasion de la vente aux enchères.

Pour l’association de sauvegarde des sites montreusiens, il s’agit de veiller à ce que fera le futur acquéreur du théâtre dans ses nouveaux murs. La sauvegarde de ce bâtiment et le rappel de son prestigieux passé importe.

Lire encore :un joyau racheté pour mieux le protéger


Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.