16:06 PROJETS

Le cimetière de Sion s’agrandira pour accueillir 4800 urnes

Teaserbild-Quelle: Ville de Sion

L’actuel cimetière de la capitale valaisanne est saturé. Il doit pouvoir disposer de 1600 m² pour accueillir 4800 urnes supplémentaires. La Ville a ainsi sélectionné «A l’orée du bois», des bureaux Dv architectes & associés, à Sion et MAP – Architecture du Paysage, à Lausanne pour mener ses travaux à terme.

Les travaux d'agrandissement du cimetière de la Platta à Sion débuteront au printemps 2023 pour une mise en exploitation en 2024.

Crédit image: Ville de Sion

Les travaux d'agrandissement du cimetière de Platta comprendront également la création d'un nouveau jardin du souvenir.

Le cimetière de Platta, à Sion a été construit entre 1972 et 1976 par l’architecte sédunois Pierre Schmid. Il est classé à l’inventaire du patrimoine bâti. Dimensionné pour 1'800 tombes, il a été agrandi à plusieurs reprises et compte aujourd’hui 3'500 places. Proche de la saturation, il sera agrandi sur une parcelle de 1'600 m² situé au sud du site. Celle-ci accueillera un vaste columbarium permettant une exploitation sur une période de 20 ans. Le Conseil municipal sédunois veut également en profiter pour créer un nouveau jardin du souvenir.

Un mandat d’études parallèles
Pour déterminer un projet, le service sédunois des bâtiments et constructions a lancé en novembre dernier un mandat d’études parallèles portant sur l'aménagement de 2'400 niches funéraires pouvant accueillir deux urnes (4800 urnes au total), la création d’un nouveau jardin du souvenir et l'aménagement d’un lieu pour de petites cérémonies.

L'aménagement de 4800 urnes au total, la création d’un nouveau jardin du souvenir et l'aménagemen d’un lieu pour de petites cérémonies font partie du mandat d'études parallèles.

Crédit image: Ville de Sion

L'aménagement de 4800 urnes au total est rendu nécessaire par la saturation actuelle du cimetière.

Le concours était ouvert sur invitation à des équipes pluridisciplinaires. Une attention particulière devait être apportée au paysage. L’insertion dans le site et cohérence de l’ensemble, la qualité des espaces, les accès,  l'originalité et l'économie du projet étaient pris en considération.

Au final, 7 projets ont été soumis à un collège d’experts, composés de 8 membres et 2 suppléants, et présidé par l’architecte de ville Jean-Paul Chabbey. Le collège a rendu son jugement et récompensé « A l’orée du bois », du bureau Dv architectes & associés, à Sion et MAP architecture du Paysage, à  Lausanne.

Colombariums horizontaux
Le projet «A l’orée du bois» prévoit de créer des columbariums horizontaux, composés de 40 niches doubles insérées dans un cadre en béton. La solution proposée rappelle le modèle traditionnel d’ensevelissement. L’espace libéré de murs permet la déambulation sur ces terrasses. La force du projet réside dans la continuité totale avec la topographie existante et la grande modestie de la proposition. L’organisation en terrasses du cimetière actuel est ainsi prolongée et permet une liaison aisée par les cheminements existants.

Le projet est recommandé pour la poursuite des études, les appels d’offres et la réalisation d’une première étape de travaux. Ceux-ci débuteront au printemps 2023, pour une mise en service en 2024. Deux autres étapes sont prévues pour 2027 et 2030.

 


Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.