11:12 PROJETS

Le numérique plonge sous Lausanne pour son troisième métro

Écrit par: Philippe Chopard
Teaserbild-Quelle: Etat de Vaud


Construire une nouvelle ligne de métro dans le sous-sol lausannois est impossible sans outil numérique participatif. La société Mezzoteam a mis à disposition du projet m2 / m3 un programme particulièrement performant. La gestion des données du futur chantier tient ainsi compte de ses très nombreux acteurs.

M3 3

Crédit image: Etat de Vaud

Le tracé du m2 / m3 sera à faible profondeur et jalonné de stations proches les unes des autres.


Les outils numériques sont incontournables dans la planification des grands projets de construction. Surtout lorsque ceux-ci sont aussi complexes que le futur m3 de Lausanne. Cette troisième ligne de métro, qui devrait s’ouvrir dans un peu moins de dix ans, sous réserve de l’obtention du permis de construire, s’inscrit en effet dans une refonte profonde des transports publics du canton de Vaud.

Depuis quatre ans, le projet de m2 / m3 lausannois, dirigé par Yves Trottet, de la Direction générale de la mobilité et des routes du canton de Vaud, dispose d’un outil numérique précieux pour la gestion de ses données. Les Transports publics de la région lausannoise (TL), l’un des partenaires et futur exploitant du projet, avaient déjà été convaincus par l’offre de Mezzoteam de mettre en réseau tous les documents, fichiers et plans pour le projet de tram de l’Ouest lausannois. Dans la foulée, le m2 / m3 lui a emboîté le pas. Par un nouveau contrat de prestations, la direction peut accéder très rapidement à tous les documents et toutes les données liées au projet pour le suivre et le conduire.

Ecrire l’histoire en direct
Démonstration à l’appui, Yves Trottet navigue avec aisance dans une liste de rapports et de données déjà fort impressionnante. « Nous écrivons l’histoire de notre projet tout en préparant activement sa réalisation une fois que les permis de construire seront délivrés », explique-t-il.

Le canton de Vaud n’a cependant pas souhaité inclure toutes les données du futur m3 dans l’outil de Mezzoteam. « Nous avons porté tout notre intérêt sur les aspects techniques du futur chantier, indique encore Yves Trottet. Tous les contrats ou encore les conventions signées avec les riverains concernés n’y ont pas été intégrés. C’est un choix, mais nous en sommes très satisfaits. Cela nous permet d’aborder la conduite des travaux et l’exploitation de la future ligne automatique avec confiance. »

Elaboration en amont
L’apport de l’outil numérique participatif est important. Les processus de validation du projet ont été ainsi élaborés en amont, pour tous les corps de métiers qui seront engagés. Et les documents relatifs aux travaux préparatoires, notamment les 72 sondages géologiques déjà effectués le long du tracé, y sont déjà hébergés et archivés.

M3 5

Crédit image: Protentiel SA, Lausanne

Entre le Flon et la gare de Lausanne, le tracé du m2 sera déplacé dans le nouveau tunnel creusé à l’ouest de la galerie actuelle.

Petite précision qui a son importance, le projet est bel et bien intitulé m2 / m3. Ceci pour une raison très simple. Le parcours entre la gare CFF et le Flon va concerner l’ensemble du réseau du métro lausannois qui est actuellement très engorgé. Le canton de Vaud veut augmenter sensiblement la capacité de la ligne du m2 entre ces deux stations et a décidé de construire un deuxième tunnel à double voie en parallèle au passage actuel.

Les deux lignes 2 et 3 sont ainsi intimement liées. Le tunnel actuel deviendra celui du m3, et la nouvelle galerie accueillera le m2. De plus, la station du Flon est déjà le carrefour des deux lignes de métro actuelles, ainsi que du LEB. Elle accueillera encore le futur tram de l’Ouest lausannois. Enfin, la gare de Lausanne est actuellement au centre du plus important chantier de modernisation des CFF en Suisse romande. Même si ce dernier attend toujours le feu vert de l’Office fédéral des transports.

Poursuivre son chemin
Tous ces chantiers en devenir doivent être coordonnés, tant dans leur planification que leur réalisation. Leurs interactions sont nombreuses. Même si le projet de m2 / m3, encore au stade des études, poursuit actuellement son chemin en tenant compte des retards subis par celui de la modernisation de la gare de Lausanne. « Nous nous préparons autant que possible à en limiter les conséquences, explique encore Yves Trottet. Nous creuserons le nouveau tunnel entre le Flon et la gare à la descente, et pourrons l’équiper indépendamment des travaux des CFF. A ces derniers en effet de réaliser le dernier tronçon pour traverser l’esplanade de la gare dès que ce sera possible. »

Permis de construire attendu
Pour le moment, la direction du m2 / m3 attend de l’Office fédéral le permis de construire nécessaire à la réalisation de la liaison entre la gare et le Flon. La mise à l’enquête de cette portion n’a suscité qu’un nombre très limité d’oppositions. Yves Trottet et son équipe ont prévenu les risques de blocage en allant trouver un à un tous les propriétaires riverains du futur chantier. Dès l’année prochaine, la totalité du tracé entre le Flon et La Blécherette sera mise à l’enquête. Avec la présentation d’une ligne de 3,6 km et de sept stations, dont six nouvelles. Et un tracé à faible profondeur pour optimiser les flux des voyageurs.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.