16:02 PROJETS

Le téléphérique du Salève et ses deux gares font peau neuve

Teaserbild-Quelle: ArteFactory - DDA

Joyau du patrimoine genevois, le bâtiment du téléphérique du Salève et ses deux gares sont en phase de réhabilitation complète, à la fois ambitieuse, spectaculaire et respectueuse du passé. Réouverture prévue au printemps 2023.


Plateforme d'arrivée du téléphérique du Salève au près de l'originale imaginée par le Genevois Maurice Braillard en 1932

Crédit image: ArteFactory - DDA

Avec les futures installations, l’idée est de s’approcher au maximum de l’architecture d’origine imaginée par le Genevois Maurice Braillard en 1932.

Construit en 1932, le téléphérique du Salève représente l’une des œuvres les plus remarquables de l’architecte Maurice Braillard. Dès la fin du mois d’août 2021, les installations ont été arrêtées pour vingt mois. Objectifs: réhabiliter entièrement les gares de départ et d’arrivée en portant un regard contemporain sur ce patrimoine et le faire vivre. «On commence là où Maurice Braillard s’est arrêté. L’idée est d’être au plus près de ce qui a été établi», confie David Devaux, dont le bureau parisien Devaux & Devaux architectes (DDA) a été retenu pour la rénovation.

C'est parti!
Le chantier a démarré mi-septembre avec une année de retard pour cause de pandémie. Les travaux préparatoires ont lieu depuis début juillet 2021. Installées sur le toit du restaurant, quatre antennes Swisscom ont été démantelées et se sont envolées par hélicoptère.

Un nouveau restaurant de 132 places sera construit au-dessus de l’arrivée du téléphérique du Salève.

Crédit image: ArteFactoryDDA

Un nouveau restaurant de 132 places sera construit au-dessus de l’arrivée. Les baies vitrées, aujourd’hui masquées par de la tôle, offrir une vue panoramique sur Genève et le Léman.

Les premiers travaux se sont concentrés sur la station supérieure. «Il est nécessaire de développer l’accueil des visiteurs et de redonner vie à la station», a déclaré l’architecte l'an dernier. Le projet prévoit d’améliorer les conditions d’accès et d’accueil, et d’aménager, au dernier étage de la station, un nouveau restaurant de 132 places. Dans sa version contemporaine, l’établissement offrira une vue spectaculaire sur le paysage. En effet, les baies vitrées aujourd’hui masquées par de la tôle seront enfin rendues à leur fonction première.

Mur de grimpe
Une salle de séminaire de 100 m2 sera également créée. La gare d’arrivée disposera également d’un snack, une salle pédagogique, un espace muséal et un mur d’escalade de 20 mètres de haut.


Une terrasse viendra surplomber la nouvelle station d'arrivée du salève dévoilant une vue panoramique.

Crédit image: ArteFactory-DDA

Une terrasse viendra surplomber la nouvelle station d'arrivée dévoilant une vue panoramique.

L’ambition est de faire du téléphérique non plus seulement l’un des moyens d’accès à la montagne voisine de Genève, mais aussi un lieu à part entière qui attirera le public pour ses espaces exceptionnels en panorama sur le grand paysage alpin et lémanique. La fréquentation du téléphérique est passée de 90’000 visiteurs en 2007 à 280’000 en 2018. Le coût total de l’opération se monte à 11 millions de francs.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.