16:10 PROJETS

Le Tribunal fédéral dit non au mégacomplexe Avry-Centre de Migros

Teaserbild-Quelle: CCHE

Les enjeux économiques énormes de la réalisation d’un complexe groupant centre commercial, parc aquatique, gare ferroviaire et logements à Avry (FR) n’ont pas séduit le Tribunal fédéral. La procédure d’examen du projet va devoir s’adapter aux nouvelles dispositions légales. Le chantier, arrêté en 2019, reste bloqué. Le complexe sera sans doute redimensionné.

Dura lex, sed lex. La loi est dure, mais c’est la loi. L’Etat de Fribourg et ses communes devront examiner tous leurs projets d’aménagement de leur territoire à la lumière du nouveau plan directeur cantonal. Cela a pour conséquence que le mégaprojet piloté par la Migros à Avry devra passer par les fourches caudines de nouvelles procédures plus restrictives en matière de constructions.

Autorisation anticipée

Le projet de nouveau centre à Avry avait pourtant obtenu une autorisation anticipée, révèle le quotidien «La Liberté» sur son site Internet. Il consiste à construire un nouveau centre commercial, une gare ferroviaire, un parc aquatique et des centaines de logements pour un total de 2600 habitants.

Propriétaires opposés

Les changements de zone prévus avaient faire réagir les propriétaires riverains. Ceux-ci avaient fait opposition et obtenu gain de cause auprès du Tribunal cantonal fribourgeois. Ils estimaient que l’autorisation provisoire de réaliser le projet n’était pas conforme au nouveau plan directeur.

Juges sourds aux enjeux économiques

La commune et l’Etat de Fribourg avaient alors, devant les enjeux économiques énormes que ce projet piloté par Migros Neuchâtel-Fribourg, recouru au Tribunal fédéral. En vain. Le chantier restera à l’arrêt tant que les nouvelles procédures d’examen n’auront pas été menées selon les nouvelles dispositions légales.

Communes dans le vent

Les autres communes fribourgeoises avaient pourtant senti le vent venir et adapté leurs dispositions réglementaires en conséquence. Pour le projet d’Avry, le timing prévu il y a trois ans est désormais prolongé sine die. La commune, déçue, promet de se concentrer sur la gare ferroviaire et le centre commercial.

Annonces

Dossiers

Coronavirus
© Suva

Coronavirus

Entreprises et chantiers s’accrochent aux mesures sanitaires

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.