14:04 PROJETS

Le Valais veut construire une gigantesque installation photovoltaïque

Teaserbild-Quelle: Next2Sun

La commune de Grengiols (VS) va accueillir l'installation de panneaux solaires bifaces sur une surface de 5 km². Le rendement énergétique qui en découlera correspondra à celui d'une grande centrale hydroélectrique. 

Les modules solaires bifaciaux peuvent produire une quantité d'électricité supérieure à la moyenne, surtout en hiver, lorsque les besoins sont les plus importants. L'altitude augmente leur efficacité. La réflexion de la neige améliore le rendement, ce qui

Crédit image: Next2Sun

L'orientation et la déclivité du versant du Saflischtal, sur le territoire de la commune de Grengiols (VS), offrent des conditions idéales pour une installation photovoltaïque de grande envergure. Les modules solaires bifaciaux peuvent produire une quantité d'électricité supérieure à la moyenne, surtout en hiver, lorsque les besoins sont les plus importants.

Devant la possible augmentation de 25% des besoins en énergie en Suisse et l’abandon du nucléaire, Les experts estiment qu'une pénurie d'électricité de 50 milliards de KWh se produira d'ici le milieu du siècle. Il manquera en particulier 25 milliards de KWh en hiver. Pour réussir le tournant énergétique et réduire la dépendance des énergies fossiles, le solaire doit être massivement développé au cours des prochaines décennies. Cela comprend également les grandes installations sur des surfaces libres.  Et c’est là que le projet de Grengiols-Solar (VS) intervient.

Une capacité comparable à La Grande Dixence
Le versant qui entre en ligne de compte pour ce projet a une orientation et une inclinaison de terrain adaptées. L'installation pourra produire de 350 à 500 KWh par m² et ne sera pas visible depuis une zone habitée. Il est prévu d'installer des panneaux photovoltaïques bifaciaux qui, en hiver, atteignent une plus grande efficacité grâce à l'altitude et à la réflexion de la neige. Selon le Walliser Bote, le rendement énergétique des panneaux répartis sur 5 km² produirait environ deux milliards de KWh d'électricité. Ce qui équivaut à la capacité de La Grande Dixence.

Sur mandat de l'Office fédéral de l'énergie, Jürg Rohrer, chargé de cours sur les énergies renouvelables, s'est penché sur la question de l'importance du potentiel de l'énergie solaire en Suisse. Selon ses calculs, ce potentiel est de 50 TW par an. Mais pour pouvoir l'exploiter il faudrait que 90 à 95 % des bâtiments soient équipés d'une installation. Or, il faut compter de manière réaliste avec une production de 12 à 13 TW, car le potentiel des toits n'est pas entièrement exploité.

Il faudrait ainsi une vingtaine d'installations de l'ordre de grandeur de Grengiols-Solar pour pouvoir produire l'électricité manquante. Le grand avantage des installations alpines au sol est que leur efficacité est nettement supérieure à celle des installations de plaine. C'est surtout le cas en hiver, lorsque l'électricité est rare.

Travaux possibles en 400 jours
Le promoteur du projet solaire de Grengiols, Peter Bodenmann, a déjà fait la promotion de Gondosolar. Selon son plan, l'installation dans la vallée de Saflis pour l'extraction de «l'or des Alpes» pourrait idéalement être réalisée en 400 jours. Car Peter Bodenmann affirme, à la suite de la fonte rapide des glaciers: «Protéger le climat, c'est aussi protéger le paysage». (Stefan Schmid/Baublatt)

 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.