16:05 PROJETS

Vents contraires pour les divers projets éoliens fribourgeois

Teaserbild-Quelle: CC_oimheidi_pixabay_license

Les projets éoliens du Groupe E dans le canton de Fribourg doivent être développés avec le concours des communes. Sa filiale Greenwatt vient d’inviter ces dernières à rejoindre les comités de pilotage de quatre futurs parcs d’aérogénérateurs. L’accueil de sa proposition est tiède.


Eoliennes FR

Quelle: CC_oimheidi_pixabay_license

Les projets éoliens du canton de Fribourg nagent encore en plein brouillard juridique en attendant d’être vivement combattus.

Quelques jours après le feu vert du Tribunal fédéral pour la construction du parc éolien de Sainte-Croix (VD), la filiale Greenwatt du groupe E met le paquet dans le canton de Fribourg. Elle invite les communes concernées par quatre de ses projets à déléguer des représentants dans les comités qu’elle pilote. Elle entend ainsi mieux coordonner les efforts publics et privés pour le développement de l’énergie éolienne dans le canton.

Si Fribourg respecte la séparation entre les collectivités publiques et les entreprises privées, les communes accueillent avec prudence la proposition de Greenwatt. Selon La Liberté, celle de Courtepin demande même un vote à ce sujet, arguant que leur participation aux projets serait de nature à saper leur autorité et leur marge de manœuvre. Quoi qu’il en soit, la procédure d’autorisation pour réaliser des parcs éoliens à Fribourg doit faire l’objet de deux démarches parallèles, l’une partant de la commune au canton pour les questions relatives à l’aménagement du territoire, et l’autre de la commune vers la préfecture pour ce qui est de la construction des éoliennes proprement dites. Avec la possibilité de recours devant la justice cantonale et fédérale.

Willy Schorderet, le préfet de la Glâne, reconnaît que ces multiples compétences données aux uns et autres créent un malaise dans une population échaudée à la perspective de voir se construire des mâts de 200 m de hauteur. « La proposition de Greenwatt part certainement d’une bonne intention », rappelle-t-il.

Le forcing du privé
Cette initiative fait écho à d’autres. Dans le canton de Neuchâtel, seule la commune de Val-de-Ruz a lancé le projet d’un parc éolien par  l’idée de la future constitution d’une société privée pour construire et exploiter des aérogénérateurs à proximité de La Vue-des-Alpes. La commune prend ainsi la direction du comité de pilotage du projet sans en être juge et partie. Par contre, les futurs parcs éoliens des crêtes du Jura sont plutôt menés par des sociétés privées. Greenwatt entend appliquer ce modèle au canton de Fribourg.

Le groupe E est à l’origine de beaucoup de projets éoliens dans ses deux cantons d’activité. A Fribourg, sa filiale Greenwatt veut en mener quatre sur les sept parcs prévus. Elle souligne que ce type d’énergie est particulièrement attractif en hiver, saison durant laquelle les vents sont les plus forts et les plus fréquents. Elle complète les apports hydraulique et photovoltaïque. Elle réduit aussi la dépendance de la Suisse dans l’importation de ressources fossiles.

Malgré les grandes manœuvres destinées à assurer un avenir aux projets éoliens, la population reste toujours divisée et les oppositions souvent virulentes. Le traitement des recours se fait toujours au cas par cas. Avec des issues diverses.  

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.