17:12 PROJETS

Les ours de Berne n’auront pas leur parc agrandi dans l’immédiat

Teaserbild-Quelle: Tierpark Bern

Les responsables du parc aux ours de Berne viennent de se rendre compte que leur projet d’extension pour accueillir de nouveaux oursons coûtait officiellement trop cher. Ils l’ont ainsi mis en veilleuse, devant les multiples obstacles du terrain retenu au bord de l’Aar et l’opposition d'une partie de la population.

Ours Berne 2

Crédit image: Tierpark Bern

Les travaux de stabilisation pour l’extension du parc (tout à droite) exigent l’engagement de moyens techniques plus lourds que prévu.

Le célèbre parc aux ours de la Ville de Berne doit revoir ses ambitions d’extension à la baisse. L’étude de faisabilité qu’il a lancée pour remplacer la fosse si célèbre par un nouveau bâtiment a montré que le coût nécessaire était trop élevé. Elle a en effet révélé un montant de 40 millions pour encore étoffer l’offre touristique de cette zone des berges de l’Aar.

Les responsables du parc ont donc suspendu leur projet en attendant officiellement des jours meilleurs. Cependant, leurs intentions d’étendre leur parc à une parcelle triangulaire au bord de la rivière se heurtaient à toutes sortes d’obstacles. Parmi lesquels, l’octroi du permis de construire, absolument pas garanti en raison de la zone classée non-constructible. Exit donc l’idée d’un nouveau bâtiment, combattu d’ailleurs par une pétition.

Travaux très lourds
Le projet était partie dans la mouvance d’offrir des espaces supplémentaires aux animaux des deux sites du Dahlhölzli et du parc aux ours. La nature du terrain retenu fait cependant obstacle aux travaux.  Il aurait fallu remplacer l’actuel escalier en béton par un ascenseur vertical accessible aux personnes à mobilité réduite. Enfin, des sondages effectués sur place exigeaient d’ancrer les nouveaux aménagements à une profondeur de dix mètres sous l’Aar, de manière à stabiliser la pente.

Ours Berne 1

Crédit image: Tierpark Bern

Le parc aux ours de Berne ne peut actuellement pas accueillir d’oursons par manque de place.

La présence d’ours vivants en ville de Berne est attestée depuis 1513. Dès 1857, les animaux ont été transférés dans une fosse aménagée au bord de l’Aar, avant d’intégrer le parc actuel en 2009. Il accueillie actuellement trois spécimens adultes. Le Tierpark de Berne voulait s’étendre pour présenter à nouveau des oursons. Il déclare officiellement  ne pas renoncer encore à son projet.  Même si les ours sont aujourd’hui en hibernation.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.