15:09 PROJETS

Les travaux de revitalisation de la Petite-Glâne débutent

Teaserbild-Quelle: Etat de Vaud

La première étape des travaux de revitalisation de la rivière broyarde a démarré. Un tronçon de 2,9 km sera revitalisé et aménagé sur le territoire des communes de Saint-Aubin (FR) et Vully-les-Lacs (VD). Les travaux dureront une année. 

Petite Glâne VD

Crédit image: Etat de Vaud

Les travaux visent à redonner à une rivière fortement canalisée un aspect plus propice à la biodiversité.

Le projet de revitalisation complète de la Petite Glâne s’étend sur 6,8 km dans la Broye, précisément sur les communes de Vallon (FR), Missy (VD), Saint-Aubin (FR) et Vully-les-Lacs (VD).  Il a pour objectifs de restaurer un cours d’eau fortement canalisé, au plus proche de l’état naturel, de favoriser le développement d’une faune et d’une flore diversifiées et d’améliorer la qualité paysagère. Après la réalisation des coupes forestières et des travaux d’élargissement du cours d’eau, environ 30’000 arbustes et 100 arbres majeurs de 37 espèces indigènes seront plantés. 200 microstructures pour la faune seront également créées le long des rives. Les travaux garantiront par ailleurs la protection durable des infrastructures et des biens en prévenant les inondations sur des surfaces cultivées. Ils offriront des espaces de détente à la population qui pourra profiter de points d’observation de la nature.

Fonds privés récoltés
L’ensemble du projet est subventionné par la Confédération (80%), l’Etat de Fribourg (5% pour les mesures sur les communes de Saint-Aubin et Vallon) et le canton de Vaud (15% pour les communes de Vully-les-Lacs et Missy). L’Association intercommunale pour la revitalisation de la Petite Glâne (AIRPG), maître de l’ouvrage, prendra en charge le restant. Grâce à la recherche de fonds fructueuse de l’association «Broye Source de Vie», l’AIRPG sera soutenue par des contributions financières, notamment d’associations et de fondations de protection de l’environnement et de la nature.

La planification prévoit une seconde étape de revitalisation en 2023 en aval de Vully-les-Lacs (1,7 km) et une troisième dès 2024 en amont de Missy et Vallon (2,2 km). Le coût total du projet est estimé à 21,5 millions de francs. Les cours d’eau et les zones humides sont des milieux particulièrement sensibles et impactés par les changements climatiques. Les mesures d’aménagement et de revitalisation de cours d’eau permettent de renforcer les capacités d’adaptation et de résilience de ces écosystèmes. Elles contribuent non seulement à restaurer le cours d’eau proche de l’état naturel, à mieux absorber les crues, à pallier l’augmentation de la température de l’eau, à renforcer l’infrastructure écologique mais aussi à diversifier le paysage, à créer des îlots de fraîcheur et des endroits de détente pour la population.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.