06:08 PROJETS

L’immobilier prend d’assaut le cœur de Fribourg

Teaserbild-Quelle: mazzapokora muller-architecte

Un nouveau quartier résidentiel va voir le jour à Fribourg sur une ancienne friche industrielle proche de la gare. 350 logements accueilleront d’ici 2025 quelque 700 habitants. Les promoteurs promettent de respecter un cahier des charges ambitieux en matière d’écologie.

D'ici 2025, 700 habitants pourront emménager à la Vignettaz dans le nouveau quartier baptisé FriGlâne.

Quelle: mazzapokora muller-architecte

D’ici quatre ans, 700 nouveaux habitants pourront emménager à la Vignettaz. Les 250 logements prévus seront extrêmement variés, du studio au 6 pièces communautaire.

A moins d’un kilomètre de la gare de Fribourg, l’ancien site Swisscom à la Vignettaz est en pleine mutation. Un nouveau quartier surnommé FriGlâne va sortir de terre sur une surface de 2000 m2. Le Maître d’ouvrage, le consortium Route de la Glâne, regroupant l’assureur Helvetia et la Caisse de pension Raiffeisen, promet un ensemble résidentiel mixte avec plusieurs types d’édifices et de logements, des bureaux, des commerces et quelques surfaces pour des ateliers et «activités socioculturelles à faible nuisance».

Familles bien accueillies
D’ici quatre ans, 700 nouveaux habitants pourront emménager dans cette zone. Les 250 logements prévus seront extrêmement variés, du studio au 6 pièces communautaire. Plus de 80 appartements sont des 4 pièces et plus, spécialement pensés pour accueillir des familles.

Mobilité douce
Les promoteurs assurent vouloir offrir de larges aménagements paysagers et espaces en plein air pour remplacer le béton existant. Afin de lutter contre les îlots de chaleur, des arbres seront plantés en pleine terre dans la cour principale. Le consortium promet également de faire la part belle à la mobilité douce. Plus de 1000 places de stationnement pour deux roues sont prévues. Les voitures quant à elles seront discrètement enterrées grâce à un parking souterrain de 236 places.

Energie durable
FriGlâne qui a été mis à l’enquête fin juillet veut se distinguer par son orientation écologique. D’après le Maître d’ouvrage, la consommation énergétique annuelle estimée à 1,8 million de kilowattheures (kWh), valorisera à plus de 60% les ressources locales, notamment par le biais de la récupération d’énergie des eaux usées. Pour le reste, le quartier sera raccordé au réseau de chauffage à distance. Quelque 850 panneaux photovoltaïques seront installés sur les toits et devraient dégager 330’000 kWh par année. Last but not least, une citerne de 23 m3 récupérera les eaux pluviales.


Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.