16:10 PROJETS

Une loi pour la livraison de marchandises par tunnel avec Cargo sous terrain

Teaserbild-Quelle: Cargo Souterrain

Des tunnels sous le Plateau Suisse pour transporter les marchandises? Ce n’est plus une vue de l’esprit. La société Cargo sous terrain pourra développer son concept de transport une fois que le Parlement en aura fixé le cadre légal. Le Conseil fédéral vient d’enclencher la procédure législative pour que ce rêve devienne réalité d’ici quelques années.

De Bâle à Lucerne, de Berne à Thoune et de Genève à Saint-Gall, un réseau enterré de près de 500 km pour la livraison des marchandises sous le Plateau Suisse

Crédit image: Cargo Souterrain

De Bâle à Lucerne et de Genève à Saint-Gall, avec un embranchement à Berne pour Thoune, un futur réseau enterré de livraison écologique des marchandises.

Certains se souviennent certainement du projet Swissmetro, qui visait à relier l’est et l’ouest de la Suisse de manière totalement souterraine. Si ce projet a été abandonné depuis pour le trafic des voyageurs, il renaît aujourd’hui pour le transport des marchandises. En tout cas, il n’attend plus que le feu vert du Parlement pour donner son premier coup de pioche.

Parlement invité à légiférer

Le Conseil fédéral vient en effet d’adopter son message sur la nouvelle loi fédérale sur le transport souterrain des marchandises (LTSM). Le Parlement est donc invité à légiférer sur la conception, la réalisation et l’exploitation d’une infrastructure souterraine. La nouvelle loi, dès qu’elle sera adaptée, pourra ainsi permettre la mise en place du système proposé par la société Cargo sous terrain (CST).

https://www.youtube.com/embed/r11X-zMF_pc?autoplay=0&start=0&rel=0

CST préconise la construction de 490km de tunnels pour acheminer les marchandises sur le Plateau. Basée à Bâle et possédant un bureau opérationnel à Olten, la société assure pouvoir réduire de 30% le trafic de livraison par voie terrestre et de 50% les émissions de dioxyde de carbone dans les villes. Le réseau irait à terme de Bâle à Lucerne et de Saint-Gall à Genève, avec une branche supplémentaire entre Berne et Thoune. Un premier tronçon pourrait être réalisé d’ici 2031 entre Härkingen et Zurich.

Energies renouvelables sollicitées

CST entend aussi alimenter son système logistique de transport de marchandises avec des énergies renouvelables. La société aménagera dans chaque ville des «hubs» qui permettront le transbordement terrestre des marchandises. Ces dernières seront ensuite livrées à destinations par des véhicules électriques. Ce système de livraison pourra entre en force avant la réalisation des tunnels.

Nombreux investisseurs sur les rangs

De nombreux investisseurs ont déjà fait preuve de leur intérêt pour ce vaste projet. Diverses entreprises de transports, des télécommunications, de la finance et de l’énergie ont déjà indiqué vouloir le réaliser. CST, né en 2017 d’une association de soutien en 2013, trouve ainsi dans le message du Conseil fédéral un appui précieux pour réaliser son rêve souterrain et écologique.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.