16:03 PROJETS

Vevey a de la peine avec les chiffres et sa place du Marché

Teaserbild-Quelle: Verzone Woods Architectes

Après chaque Fête des Vignerons, Vevey s’interroge sur l’utilisation de sa place du Marché. Un casse-tête résolu, semble-t-il. Reste encore à se l’offrir, car le devis augmente à chaque communication de la Municipalité ou presque.

Baptisé «d’amour et d’eau fraîche», l’avant-projet du bureau veveysan Verzone Woods Architectes qui redessinera la place du Marché ne manque pas d’humour. Surtout quand on sait à quel point les municipaux veveysans se sont déchirés lors de cette dernière législature et à quel point les finances de la ville sont mal en point. Il n’en reste pas moins que la cité de la Riviera peut enfin imaginer une place conviviale qui ne ressemble plus à un parking à ciel ouvert.

Veveysânerie?
Le Conseil communal se prononcera le 18 mars prochain sur la demande de budget afin de mener à bien ce chantier emblématique : 14,7 millions de francs, dont 1,5 million déjà engagé. Mais il y a un hic. Ce montant final est 2,2 millions plus élevé que le chiffre articulé jusqu’à présent. Encore une Veveysânerie ?

La syndique Élina Leimgruber s’en défend dans les colonnes de 24 Heures : «Il ne s’agit pas à proprement parler de dépassement, mais la prise en compte de travaux associés – notamment en souterrain –, de l’agrandissement du périmètre d’intervention de 25’000 m2 à 26’000 m2, d’un chantier prévu en cinq phases et de l’incertitude sur la qualité des matériaux d’excavation.»

Début des travaux en novembre?
Le chantier est programmé dès cet automne et doit s’achever fin 2023.  Des terrasses et du mobilier urbain sont prévus à l’est et à l’ouest de la place. Deux chemins piétonniers traverseront la place, tandis que le nombre de places de parc pour les voitures sera limité à 150. Une soixantaine d’arbres seront plantés. Une plage de sable est prévue pour un accès facilité au lac.

Pas sûr!
Le projet « d’amour et d’eau fraîche » a été amélioré après la tenue d’ateliers participatifs. Néanmoins, 23 oppositions ont été recensées lors de la mise à l’enquête qui s’est achevée fin septembre et des discussions sont en cours. Autant dire qu’il pourrait passer encore pas mal d’eau sous les ponts avant que le projet ne voie le jour.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.