07:07 TECHNIQUE

Chambord restaure ses six ornements de faîte en plomb et en ardoise

Teaserbild-Quelle: Léonard de Serres Mars, Domaine du Château de Chambord

Le célèbre château de Chambord est encore sous échafaudages. L’Etat français procède en effet à la restauration des six lanternons en plomb et ardoise qui ornent le faîte de la partie centrale de ce monument vieux de cinq siècles. Les travaux se déroulent à très grande hauteur.


Chambord 1

Crédit image: Léonard de Serres Mars, Domaine du Château de Chambord

Le chantier se déroule à l’abri de 80 t d’échafaudages et à une hauteur pouvant dépasser 50 m.

Les châteaux de la Loire sont très courus des touristes, et celui de Chambord, le plus vaste d’entre eux, à plus forte raison. Mais, cet été, les visiteurs ont la surprise de découvrir que cette merveille architecturale de la Renaissance est sous échafaudages. Les quatre tours centrales du bâtiment disparaissent sous 80 t de métal monté sur 54 m de haut.

Après avoir porté une attention particulière à son parc, le château est en train de redorer l’éclat des six lanternons perchés en son centre. L’opération a démarré l’an dernier sous l’impulsion d’un plan de relance de 14 millions d’euros lancé sur trois ans et préparé par le Ministère français de la culture. Le chantier a ainsi fait appel à divers corps de métiers fragilisés par la pandémie de Covid-19.

Les lanternons sont de petites constructions de plan centré et de forme élancée. Chambord en compte six. Les quatre ornant le donjon sont en plomb, et les deux autres en ardoise. Il s’agit de les restaurer, car ils étaient dans un état sanitaire préoccupant. Les travaux sécurisent aussi les charpentes des principales tours du château.

Dorures et plomb à replacer
Les lanternons pèsent chacun 15 t et mesurent 12 m de hauteur. Leurs décors de plomb et les dorures des girouettes doivent être restitués, indique un communiqué du Ministère français de la culture. Ils avaient été déposé dans les années 1950 à 1970 lors de précédentes restaurations. Les travaux vont rendre aux lanternons l’éclat qu’ils avaient au XIXᵉ siècle. Pour cela, il faut travailler sur 7,5 t de plomb, à très grande hauteur.

Le coût de ce chantier est estimé à près de 4 millions d’euros. Il doit être terminé l’an prochain. Chambord est une merveille architecturale. Le château a été construit en 1519, selon les plans d’un architecte inconnu. Il s’inspire largement des modes de construction en vigueur en Italie à cette époque. Le roi François 1er n’a pas connu que le déshonneur militaire à Marignan. Il a gagné la venue en France des plus sûres techniques artistiques de son temps.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.