16:08 TECHNIQUE

Découverte archéologique étonnante: du verre recyclé utilisé comme mosaïque

Teaserbild-Quelle: Kaare Lund Rasmussen

La villa romaine de Charidemos située sur la côte égéenne et explorée depuis 160 ans révèle encore de nombreux secrets. Des chercheurs internationaux ont récemment découvert que du matériau recyclé a été déjà utilisé à l'époque pour la création des mosaïques.

Un échantillon des tesselles examinées par une équipe de chercheurs internationaux sur le site de la maison Cheridemos en Anatolie.

Crédit image: Kaare Lund Rasmussen

Un échantillon des tesselles récupérées et examinées par une équipe de chercheurs internationaux sur le site de la maison Charidemos en Anatolie.


Lorsque Charidemos a construit sa villa à Halicarnasse, aujourd'hui Bodrum, au milieu du Ve siècle, il a fait décorer ses sols de magnifiques mosaïques: des scènes de la mythologie grecque et des œuvres de Virgile, mais aussi des motifs géométriques. La matière première utilisée pour ces décorations artistiques à savoir le marbre noir, vert ou blanc, le verre et la céramique devait être transportée de loin.

Découverte inimaginable pour l'époque
Une équipe internationale d'archéologues a découvert grâce à des analyses archéométriques que non seulement de nouvelles pierres colorées étaient utilisées, mais aussi d'anciennes pierres... recyclées. Les analyses chimiques permettent par exemple de déterminer quels sont les composants d'un matériau de construction spécifique ou du verre.

«J'ai reçu 19 tesselles à analyser. Sept d'entre elles étaient en verre de différentes couleurs: violet, jaune, rouge et rouge foncé», explique Kaare Lund Rasmussen, professeur à l'université du Danemark et chargé de l'étude. Il est arrivé à la conclusion que six tesselles étaient probablement en verre recyclé. Son équipe a non seulement fait la différence entre le verre de base égyptien et celui du Proche-Orient, mais a également découvert de quelle manière les artisans coloraient les briques de verre et comment ils les rendaient opaques.

Matières premières en rupture de stock
Il est bien sûr difficile de tirer des conclusions à partir de seulement sept tesselles de verre, mais ces découvertes s'inscrivent parfaitement dans l'image de l'Anatolie de l'Antiquité. En effet, lorsque l'Empire romain a perdu de plus en plus d'influence dans la région, les routes commerciales ont également souffert. Elles se sont arrêtées ou déplacées, ce qui a dû entraîner des difficultés d'approvisionnement à certains endroits, notamment en matières premières pour la fabrication du verre en Anatolie, où Charidemos a vécu. 

Photos, plans et autres informations sur la maison de Charidemos se trouvent sur le site web de l'université: www.sdu.dk

 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.