15:08 TECHNIQUE

La Suisse se distingue par l’emploi de matériaux en aérogel en rénovation

Teaserbild-Quelle: Kämpfen Zinke + Partner

Des bâtiments historiques rénovés à l'aide de matériaux en aérogel ont remporté le prix «Aerogel Architecture Award», décerné pour la deuxième fois sur le site de l’Empa, à Dubendorf. Le projet gagnant est un édifice allemand, la deuxième et la troisième place sont occupées par des bâtiments suisses.

La paroisse «Heilig Geist» à Zurich comprend des locaux et des bâtiments utilisés de manière différente.

Crédit image: Kämpfen Zinke + Partner

La paroisse «Heilig Geist» à Zurich comprend des locaux et des bâtiments utilisés de manière différente.

Préparé par le bureau d'architectes Schneider+Schumacher, le projet de rénovation d’un bâtiment d'exposition unique en son genre de la Mathildenhöhe, à Darmstadt en Allemagne, a remporté l’Aerogel Architecture Award 2022. Le gagnant, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2021, a plu pour la qualité de sa transformation, menée à l’aide de matériaux en aérogel.

La paroisse «Heilig Geist» à Zurich est arrivée en deuxième position. Ses bâtiments construits en 1973 sont composés d’une église, de salles communes, de bureaux et d’appartements. La forte consommation énergétique de la paroisse a montré qu'à l'époque, on ne prêtait guère attention à l'isolation.

Meilleure isolation en façade
Au fil des années, le bureau d'architecture Kämpfen Zinke + Partner a donc mis en œuvre différentes mesures pour optimiser l'énergie du bâtiment. Il s'agit notamment de plusieurs installations solaires sur l'ensemble du site, de l'utilisation d'aérogel dans la façade et du remplacement du chauffage au gaz par un système de pompe à chaleur avec sondes géothermiques. Il a toujours été important que l'aspect extérieur des bâtiments de la paroisse soit conservé. Grâce à ces nouveautés, le centre a obtenu le certificat Minergie en 2020.

 

Depuis son achèvement, la «Haus am Lindberg» à Winterthour n'a cessé d'évoluer.

Crédit image: Anne-Kathrin Halt

Depuis son achèvement, la «Haus am Lindberg» à Winterthour n'a cessé d'évoluer.

La troisième place du palmarès est occupée par un bâtiment de Winterthur. La «Haus am Lindberg» a été construite en 1963 et a été développée de manière ciblée au fil des ans, sans que la structure de base ne soit modifiée. Le maître d'ouvrage a également posé cette exigence à l'équipe de l'architecte Anne-Kathrin Halt lors de la rénovation de l'enveloppe extérieure. Cela signifiait notamment que le volume du bâtiment ne devait pas être modifié et que différents éléments, comme par exemple un relief en céramique sur le mur de la maison, devaient être conservés. C'est pourquoi il a été décidé d'isoler la villa au moyen de panneaux d'aérogel. Pour ce faire, le crépi jeté-truelle existant, y compris l'enduit de base, a d'abord été démoli jusqu'à la maçonnerie. Le volume mis à nu a été comblé avec des panneaux d'aérogel de 20 mm de large, le crépi a été refait et la structure d'origine en béton apparent a été reconstituée. 

L'«Aerogel Architecture Award»
L'«Aerogel Architecture Award» a été créé en 2020 par le Laboratoire fédéral de recherches sur les matériaux (Empa) avec divers partenaires industriels. Pour l'édition 2022, huit bureaux d'Allemagne, de Chine et de Suisse avaient soumis leurs projets. Un jury composé de cinq experts  a évalué les projets soumis en fonction de leur valeur patrimoniale, de leur efficacité énergétique et de l'originalité de la solution choisie. 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.