15:34 TECHNIQUE

L’EPFZ lorgne vers l’Islande pour stocker le dioxyde de carbone

Teaserbild-Quelle: Carbfix

Une expérience menée par des chercheurs de l'école polytechnique fédérale de Zurich (ETH) a démontré la faisabilité de deux procédés pour réduire les émissions de dioxyde de carbone dans l’air. La première solution est de le piéger dans du béton fabriqué à partir de déchets de construction. La seconde consiste à le transformer en roche minérale en Islande.

Le dioxyde de carbone capté et liquéfié en Suisse est injecté dans le sous-sol par la centrale géothermique de Hellisheiði, en Islande, afin d'être minéralisé de manière permanente dans les puits existants.

Crédit image: Carbfix

Le dioxyde de carbone capté et liquéfié en Suisse est injecté dans le sous-sol par la centrale géothermique de Hellisheiði, en Islande, afin d'être minéralisé de manière permanente dans les puits existants.

Selon l’EPFZ, l'objectif ambitieux de la Suisse de réduire à zéro les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050 ne peut pas être atteint par le seul développement massif des énergies renouvelables et des économies. La Confédération part du principe que douze millions de tonnes de dioxyde de carbone sont inévitablement produites chaque année. Notamment dans les usines d'incinération des ordures ménagères. Une partie de ces émissions doit donc être éliminée. L’EPFZ a donc décidé d’explorer deux pistes de stockage, l’une dans le béton recyclé en Suisse et l’autre dans le sol islandais.

Expérience pilote à Berne
L'expérience
zurichoise a été menée dans une installation de traitement du biogaz à Berne. Une analyse du cycle de vie a permis d'étudier l'ensemble de la chaîne: du captage et de la liquéfaction du dioxyde de carbone sur le lieu de production, en passant par le transport et le stockage. Différentes solutions de procédés et d'installations de captage ont en outre été examinées pour une usine d'incinération des ordures ménagères et une cimenterie.

Il en est ressorti que les deux voies sont techniquement réalisables et positives en termes de bilan climatique. Dans tous les exemples étudiés, la quantité de gaz à effet de serre qui a pu être stockée a dépassé celle émise le long de la chaîne de transport. Dans le cas du stockage dans du béton de démolition recyclé, le rendement, et donc le rapport entre les émissions stockées et les nouvelles émissions qui en résultent, est de 90 %. Pour le transport vers l'Islande et le stockage ultérieur dans la roche, il est d'environ 80 %.

Etude de sites de stockage
Selon l'EPFZ, ce bilan devrait encore s'améliorer à l'avenir si la majeure partie des nouvelles émissions est due au transport des conteneurs par train et par bateau, qui fonctionnent aujourd'hui encore en partie avec de l'énergie issue du charbon et des combustibles fossiles. Si l'exportation a lieu à grande échelle à l'avenir, le transport dans un pipeline offre également une possibilité, selon les spécialistes participant au projet.

 

Le schéma montre l'ensemble de la chaîne de processus, du captage du CO2 en Suisse au stockage dans le sous-sol en Islande.

Crédit image: DemoUpCARMA / ETH Zurich

Le schéma montre l'ensemble de la chaîne de processus, du captage du dioxyde de carbone en Suisse au stockage dans le sous-sol en Islande.

Le transport du gaz stocké jusqu’en Islande a posé des problèmes réglementaires inattendus, car il impliquait de traverser plusieurs pays. Pour développer le stockage et encourager les entreprises à y participer, la Suisse doit établir des règles claires avec ses partenaires européens, indique encore l’EPFZ.

Même si les techniques testées dans le cadre du projet fonctionnent, le besoin de recherche dans le domaine de la gestion des gaz à effet de serre est encore important. Il faut également assurer une relation suivie avec les milieux économiques. Dans le cadre de la «Coalition for Green Energy and Storage» lancée cette année avec différents partenaires, l'EPFZ veut notamment mettre en œuvre rapidement les techniques existantes de capture et de production de gaz et de carburants neutres en carbone, ainsi que leur stockage en vue d’une utilisation industrielle.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

SECU-R SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.