11:11 TECHNIQUE

Les antennes paraboliques de Loèche se mettent au photovoltaïque

Teaserbild-Quelle: CKW

Plutôt que démanteler ses antiennes paraboliques hors d’usage, la société Leuk TDC a imaginé de les équiper de panneaux photovoltaïques. Les installations de Loèche (VS) deviennent ainsi une méga-centrale solaire, à 1000 m d’altitude.

Antennes Loèche 3

Crédit image: CKW

Le centre de calcul et les paraboles de Leuk TDC se prêtent idéalement à la pose de panneaux photovoltaïques.

Depuis la vallée du Rhône, les antennes paraboliques de Loèche (VS) sont bien visibles. Ces installations de télécommunication construites à 1000 m d’altitude sont cependant hors d’usage. Et, plutôt que les démolir, les exploitants Leuk TDC et  CKW ont eu l’idée de les reconvertir. En utilisant leur surface pour y poser des panneaux photovoltaïques.

Le lieu est idéal. Suffisamment haut pour éviter le brouillard de plaine, il dispose aussi de surfaces parfaitement adéquates à l’énergie solaire. La neige ne se fixe pratiquement  pas sur les panneaux, et la structure des antennes est suffisamment vaste pour garantir l’autoconsommation du complexe de Loèche et son centre de calcul.

Structure concave favorable
Leuk TDC pourra ainsi alimenter ses bâtiments avec de l’énergie d’origine presque totalement renouvelable. Les panneaux solaires sont installés à l’intérieur des antennes paraboliques, là où le rayonnement est plus intense, ainsi que sur le toit du centre de calcul voisin. Une antenne peut produire jusqu’à 110'000 KWh par an, ce qui correspond aux besoins en énergie de 25 ménages. Les panneaux installés au centre de calcul vont produire 550'000 KWh chaque année. Les travaux ne sont pas encore terminés. La société prévoit d’étendre son parc photovoltaïque à l’ensemble de ses installations.

Antennes Loèche 2

Crédit image: CKW

Les cellules sont installées sur la structure concave de la parabole, pour éviter d’être recouverte par la neige.

L’exploitation de ces nouvelles ressources énergétiques est au centre d’un contrat conclu entre TDC et CKW. La première entreprise achète l’électricité à un prix fixe et pour une durée déterminée. La seconde s’occupe de la maintenance et de service. Au terme de l’accord, Leuk TDC deviendra propriétaire du tout.

Le solaire devient petit à petit le fer de lance de la transition énergétique vers le renouvelable. Le Valais mise sur deux projets de méga centrales, l’une à Gondo et l’autre à Grengiols, près de Fiesch, notamment pour combattre la pénurie d’approvisionnement  en hiver. CKW joue également un rôle moteur dans son canton, en souhaitant produire de l’électricité et de la chaleur pour 165'000 foyers d’ici 2030. Avec notamment du solaire ou de l’éolien.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.